Accueil - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

« Leviers du pouvoir citoyen : Influence et plaidoyer »


Dernier ajout : 14 février 2019

Atelier 8 : « Leviers du pouvoir citoyen : Influence et plaidoyer » par
Jovana Mojovic - Carrefour de solidarité internationale de Sherbrooke, Pérou

Nous avons tous de ces projets, de ces idées et de ces ambitions que nous aimerions mener à bout sans trop savoir comment commencer. Combien d’entre nous se sont prononcés sur ces rêves en se faisant rétorquer de décevantes et classiques répliques nous traitant d’utopistes aux trop grandes ambitions, déclarant que le monde est imparfait et que nous n’y pouvons rien ? Maintes soirées me suis-je torturé l’esprit en tentant de concevoir les façons de débuter mes projets, de convaincre les personnes de la pertinence du combat, de développer quelque chose de durable et de pertinent pour la société. Souvent, à force d’être à bout de ressources, il y a cette pensée qui s’installe, ce désespoir qui, malgré nous, nous dit que jamais nous n’y arriverons, car ces questions laissées sans réponse consument tout espoir restant. Voilà où les Journées Québec Sans Frontières (JQSF) ont su raviver la flamme en moi. Tout d’abord, ces journées sont en soi synonymes d’espoir ; car quoi de plus motivant et de prometteur qu’un groupe de jeunes venus de toutes les régions du Québec, prêts à collaborer pour un bien collectif dépassant de loin leurs pouvoirs individuels. De plus, mon espoir grandit, alors que de nombreuses questions me tourmentant autrefois eurent leurs réponses, ou du moins, un début de solution.

En effet, c’est à l’atelier intitulé « Leviers du pouvoir citoyen : influence et plaidoyer », que par grande surprise on m’offrit un guide pour débuter mes rêves dits « impossibles », ou plutôt un plan pour rendre mes rêves possibles. C’est en sept étapes qu’Isabelle Briottet, notre formatrice venue tout droit d’Éduconnexion et de Connexion justice sociale, nous montra comment bâtir un plan solide et comment éviter que nos projets de mobilisation citoyenne échouent. D’un coup je vois autant mes petites ambitions que mes plus grandes devenir plus accessibles ; en une formation, on me redonna les ailes que j’avais perdues. Alors pour tous ceux et celles qui comme moi rêvent de projets pour un monde meilleur et qui auraient besoin d’un petit coup de pouce, voici un petit guide concis :

Étape numéro 1 : Définir le changement, l’objectif souhaité. Il est bien important de l’établir clairement afin de mieux orienter ses actions et pour éviter la confusion entre les membres de l’équipe sur la mission portée.
Étape numéro 2 : Identifier les « décideurs-clés » ; les personnes sans qui la réalisation du changement est impossible.
Étape numéro 3 : Déterminer les positions des décideurs-clés sur le changement souhaité ; sont-ils pour ou contre ? Quelles sont leurs valeurs ? Quels sont leurs propres objectifs ?
Étape numéro 4 : Trouver des influenceur-se-s dans différentes sphères ; trouver des personnes pouvant nous aider à influencer les décideurs-clés et des personnes pouvant nous aider à la réalisation de l’objectif.
Étape numéro 6 : Évaluer les risques ; prendre en compte tous les défis, obstacles et problèmes qui pourraient survenir durant la réalisation de l’objectif souhaité.
Étape numéro 7 : Réduire, prévenir et atténuer les risques. En d’autres mots, prévoir de nombreux « plans B » ou des façons pour réduire les impacts négatifs qui pourraient résulter si un des risques prévus à l’étape 6 venait à se réaliser.

Voilà en quelques lignes, des étapes bien rassurantes et utiles pouvant aider de nombreux acteur-trice-s de changements à réaliser leurs ambitions. En effet, ces étapes peuvent même se voir très utiles outre-mer pour les participant-e-s de Québec Sans Frontières durant la réalisation de leurs projets quels qu’en soit leur sujet. Finalement, cette formation nous remémore quelque chose de bien important en ce qui a trait à l’engagement citoyen ; les clés du changement sont les personnes qui sont au cœur de celui-ci, que ce soit les décideurs-clés, les influenceur-se-s ou les personnes mêmes initiant l’action. En effet, rien ne vaut les efforts de personnes solidaires et la communication entre celles-ci pour arriver à de grands résultats ; concept d’autant plus pertinent dans un contexte de coopération internationale.


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 64 organisations québécoises qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et BénévolatDroits des femmes et égalité des genresConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité L’Éducation à la citoyenneté mondiale Objectifs de développement durable (ODD)