Accueil - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

CUSO International - Conseiller (ère) en genre et autonomisation économique des femmes en RDC


Date limite: 4 mars 2018 à 17h00
Offert par Cuso International
Types d’emploi: Volontariat/CoopérantE
Lieu de l’emploi: À l’étranger

Conseiller (ère) en genre et autonomisation économique des femmes en République Démocratique du Congo

Date limite pour postuler : 4 mars

Postulez ICI

Location : Montréal

Emplacement : Kinshasa, RD Congo

Date de début : Mar - Mai 2018 (flexible)

Durée de l’affectation : 12 Mois

Exigences linguistiques : Français,Anglais

Français Lecture : Niveau 5, Écriture : Niveau 5, Oral : Niveau 5

Anglais Lecture : Niveau 3, Écriture : Niveau 3, Oral : Niveau 2

Exigences Linguistiques : http://www.cusointernational.org/fr/languageratingscale

Ouvert aux citoyens canadiens et aux résidents permanents du Canada seulement

Rôle du coopérant-volontaire

Le programme d’autonomisation économique des femmes comprend les domaines de l’entreprenariat féminin et de l’agriculture résiliente au changement climatique. Cette affectation a des objectifs à la fois de terrain et de plaidoyer. Elle a pour objectif global de garantir que les femmes, en particulier les plus pauvres et les plus exclues/marginalisées, soient autonomisées économiquement et bénéficient du développement. Cela implique l’accès à la terre sécurisée, l’accès aux technologies et à l’information, l’accès au financement et l’accès à des services et des marchés à valeur ajoutée.

Le/la coopérant(e)-volontaire devra mener les activités suivantes :

  • Soutenir le bureau pays de l’ONU Femmes par des conseils et dans l’élaboration de programmes :
  • élaboration des notes conceptuelles ;
  • soutien à la mise en oeuvre de la note stratégique du pays dans le domaine de l’autonomisation des femmes (WEE) ;
  • soutien à la préparation des propositions et des rapports des donateurs.

    Appuyer la gestion de portefeuilles WEE  :

  • élaboration note stratégique 2018-20122 ;
  • recherches et études documentaires sur les domaines liés à WEE, y compris sur le GRB, les femmes dans le TIC, le genre et les statistiques ;
  • préparation des analyses, des recommandations, des documents d’information, des présentations en publiques et points de discussion.>P>
    Appui à la coordination et au renforcement des partenariats :
  • Suivre les relations de contrepartie et aider le superviseur à créer et coordonner des partenariats avec les agences des Nations Unies, les institutions gouvernementales, les donateurs bilatéraux et multilatéraux, secteur, société civile dans la zone WEE ;
  • Développer et maintenir une coopération directe avec les entreprises nationales et multinationales et les acteurs du secteur dans le domaine de l’égalité des genres ;
  • Coordonner et fournir des contributions de qualité et en temps utile aux travaux du Groupe thématique des Nations Unies sur le genre, ONU Femmes, Groupe consultatif de la société civile, Groupe de donateurs sur le genre, axé sur l’autonomisation économique des femmes ;
  • Suivre les directives et les règles de coopération et de coordination adoptées par les entreprises et les collectivités locales et les plates-formes.

    Appui au plaidoyer, développement et gestion des connaissances :

  • Rassembler des informations sur les questions liées à WEE et les rassembler en mises à jour trimestrielles et annuelles pour le CO ;
  • Gérer les connaissances, y compris sur les approches innovantes de WEE ;
  • Assurer une diffusion interne et externe appropriée des produits de connaissance, y compris lors de la conférence et des réunions d’experts.

    Compétences académiques essentielles :

  • Diplôme universitaire de niveau Master ou l’équivalent en sciences sociales, en économie, droit, en développement international, en genre et développement ou toute expérience pertinente

    Expérience / Compétences professionnelles essentielles :

  • Au moins trois années d’expérience pertinente dans la gestion de programmes et de projets, de préférence en rapport avec l’autonomisation économique des femmes, l’égalité des sexes ou les droits humains des femmes ;
  • Solides compétences en analyse et en rédaction et expérience ;
  • Au moins deux années d’expérience de travail en collaboration avec des partenaires nationaux dans les domaines de la prise de décision / politique et / ou au niveau institutionnel et local, y compris les organisations gouvernementales et de la société civile ;
  • Solides compétences en développement de concept, présentation et rédaction de rapports ;
  • Au moins deux années d’expérience à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés au niveau national ou international dans la conception, la planification, la mise en oeuvre, le suivi et l’évaluation de projets de développement
  • Expérience technique en autonomisation économique des femmes

    À propos du partenaire

    ONU Femmes - RDC

    Créée 2010, ONU Femmes est l’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Ce faisant, les États Membres ont pris des dispositions historiques pour accélérer les objectifs de l’Organisation liés à l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. ONU Femmes a principalement pour rôle : d’appuyer des organes intergouvernementaux, tels que la Commission de la condition de la femme, dans l’élaboration de politiques, de règles et de normes mondiales ; d’aider les États Membres à appliquer ces règles, et est prêt à fournir un appui technique et financier approprié aux pays qui le demandent et à forger des partenariats performants avec la société civile ; et de diriger et coordonner le travail du système des Nations Unies sur l’égalité des sexes ainsi que de promouvoir la responsabilisation, notamment avec un suivi régulier des progrès dans l’ensemble du système.

    ONU Femmes a mis au point douze initiatives phares de programmation (FPI) pour approfondir sa programmation et parvenir à des résultats transformateurs pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Tous les FPI adoptent une approche fondée sur les droits de l’homme en renforçant la voix des femmes et des filles pour éliminer les obstacles structurels à l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes (GEWE). Chaque FPI est guidée par les traités internationaux relatifs aux droits de l’homme qui visent à atteindre les résultats et objectifs énoncés dans le Plan stratégique d’ONU Femmes en partenariat étroit avec la société civile et les gouvernements partenaires. Chaque FPI est basée sur une théorie globale du changement (TOC), qui articule les liens de cause à effet et les actions requises par les organisations nationales, les OSC, les Nations Unies et les partenaires privés afin de réaliser le changement transformationnel dans la vie des femmes et des filles et réaliser leurs droits humains.

    Les FPI se concentrent sur cinq domaines prioritaires :

  • accroître le leadership et la participation des femmes ;
  • mettre fin à la violence contre les femmes ;
  • engager les femmes dans tous les aspects des processus de paix et de sécurité ;
  • renforcer l’autonomisation économique des femmes ;
  • et faire de l’égalité des sexes un élément central de la planification et de la budgétisation du développement national.

Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 64 organisations québécoises qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et BénévolatDroits des femmes et égalité des genresConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité L’Éducation à la citoyenneté mondiale Objectifs de développement durable (ODD)