Accueil - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Table ronde : Y a-t-il une crise de l’intervention humanitaire ?


Dernier ajout : 25 avril 2013, par Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Table ronde : Y a-t-il une crise de l’intervention humanitaire ?

Université du Québec à Montréal, Pavillon Hubert-Aquin,
salle A-3316, 7 mai 2013, de 14h à 17h

Participants de la table ronde : Chercheurs et chercheuses déjà présents au colloque et membres invités d’organisations non-gouvernementales (ONG) québécoises impliquées dans l’action humanitaire internationale.

Problématique principale : Quels sont les enjeux, les négociations, la nature et les limites des interactions « sur le terrain » entre les acteurs locaux et internationaux :

  • Légitimité de l’intervention : est-ce que l’intervention humanitaire est légitime ? Selon quels critères ? Pour qui et selon qui ? Quelle est la légitimité de l’intervenant humanitaire ? D’où provient sa légitimité (sinon son autorité) ? Les bénéficiaires locaux de l’intervention humanitaire questionnent-ils sa légitimité ? Sur quelle base et dans quel contexte ?
  • Efficacité et capacité de l’intervention : l’intervention humanitaire est-elle efficace ? Manque-t-elle de moyens, de capacité ? Le problème, s’il y en a un, est-il un problème d’efforts, de moyens ou de résultats ? Les bénéficiaires de l’intervention humanitaire questionnent-ils son efficacité et/ou ses capacités ? Sur quelle base et dans quel contexte ?
  • Résistance, opposition, résilience, négociation : Où se situent exactement ces pratiques locales et que signifient-t-elles ? Améliorent-t-elles ou exacerbent-t-elles les conditions post-conflit et les possibilités de paix durable ? Que signifie approcher la question de l’intervention humanitaire du point de vue de l’action locale ? Du point de vue des actions de résistance, d’opposition ou de négociation des acteurs locaux ?
  • Enjeux de sécurité : quels sont les enjeux de sécurité en milieu d’intervention humanitaire ? Qui ou quoi doit être « sécurisé » et/ou « sécuritaire » ? Quelles sont les dynamiques politiques, économiques et sociales de ces enjeux de sécurité ? Quelles sont les relations entre les humanitaires, les locaux/bénéficiaires et les forces de sécurité nationales et/ou internationales ? Les enjeux de sécurité et les dynamiques associées affectent-ils la légitimité, l’efficacité et la capacité des interventions humanitaires ? Comment affectent-ils les relations entre les acteurs internationaux et locaux ?

Personnes ressources :

  • Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, McGill University
  • Dominique Mulume-Oderhwa Kajabika, Université Saint-Paul
  • Brahim Kourtou, Université Saint-Paul
  • Geneviève Parent, Université Saint-Paul
  • Andréanne Martel, Observatoire sur les missions de paix et opérations humanitaires, UQAM
  • Stefanie Kappler, Lecturer, Liverpool Hope University
  • Bruno Charbonneau, Directeur, Observatoire sur les missions de paix et opérations humanitaires
  • Jonathan Sears, Collège Menno Simons, University of Winnipeg
  • Kathia Légaré, Université Laval

Ainsi qu’une dizaine de représentants d’organisations non-gouvernementales (ONG) québécoises impliquées dans l’action humanitaire internationale

Entrée libre

Pour inscription : La date limite est le 3 mai, midi. Veuillez contacter Katina Binette, à cette adresse kbinette@aqoci.qc.ca


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité