Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Spécialiste en sécurité


Date limite: 19 décembre 2016 à 23h55
Offert par Centre d’étude et de coopération internationale (CECI)
Types d’emploi: Emploi
Lieu de l’emploi: Au Canada

Nature et portée

Sous la direction du/de la directeur-trice des ressources humaines et des services organisationnels de l’EUMC et du/de la directeur/-trice des programmes du CECI, le/la spécialiste en sécurité agira à titre de ressource technique, auprès du personnel et des volontaires des programmes de l’EUMC et du CECI, offrant son soutien en matière de gestion de la sécurité, d’évaluation et d’analyse des risques, de formation en sensibilisation à la sécurité, d’orientation en matière de sûreté et de sécurité.

Responsabilités :

Conformité aux normes, politiques et procédures • Dirige l’examen et l’amélioration des normes, des politiques et des meilleures pratiques en matière de sûreté et de sécurité, conformément à nos obligations de diligence, au Canada et dans les autres pays où nous sommes actifs. • Dirige/soutient les équipes nationales dans la mise en oeuvre de ce qui précède • Surveille la conformité et aide les équipes nationales de programmes à respecter les normes et politiques ; contribue à la révision et à l’élaboration de protocoles destinés au personnel (employé-e-s, volontaires et consultant-e-s) et aux personnes dont ils/elles sont responsables • Contribue à remodeler les systèmes, outils et formations en matière de gestion de la sécurité des deux organismes • Applique les principes d’égalité des sexes à toutes les procédures, comme l’exigent les politiques en matière d’égalité des sexes de l’EUMC et du CECI

Formation et sensibilisation à la sécurité • Évalue et priorise les besoins de formation et donne (ou coordonne) la formation dans le cadre du déploiement du personnel et de la préparation aux voyages, mais aussi dans le cadre du processus d’entrée en fonction des nouveaux membres du personnel • Fournit conseils et soutien aux membres du personnel dans le cadre de l’élaboration de renseignements sur la sûreté et la sécurité pour les programmes de volontariat (sécurité avant le départ et formation dans le pays) • Fournit la formation nécessaire aux membres du personnel concernés au Canada et dans les bureaux pays, à propos de la gestion de la sécurité, de la gestion de crise, de la sécurité des voyageurs et des environnements fragiles/hostiles • Aide les bureaux nationaux de programmes à organiser des ateliers de formation sur la sécurité, destinés au personnel et aux volontaires, adaptés à leurs environnements de sécurité • Si nécessaire, établit, négocie et gére les contrats et les relations avec les fournisseurs externes de formation, mais aussi examine et évalue le contenu afin de garantir sa pertinence

Gestion de la sécurité et soutien technique • Agit à titre de point central en ce qui a trait à la gestion de la sûreté, de la sécurité et des crises pour l’ensemble du personnel, assurant une ligne directe d’accès aux équipes de gestion de crise et de gestion de la sécurité pour l’ensemble des programmes • Surveille et évalue les tendances en matière de sûreté et de sécurité qui pourraient toucher l’EUMC et le CECI, et présente des recommandations aux équipes de gestion de la sécurité • Réalise une évaluation de la sécurité pour les nouveaux programmes ou pour les programmes actuels, selon le cas • Soutient les équipes des programmes en fournissant des conseils et en faisant face aux problèmes de sécurité, aux requêtes, aux besoins d’évaluation ou en offrant du soutien, selon le cas • Reçoit l’ensemble des rapports et avis relatifs aux incidents et contribue à l’élaboration des stratégies de gestion des incidents et des situations de sécurité • Soutient les évaluations des risques en matière de sécurité sur le terrain – contribue à la recherche et évalue tous les facteurs en lien avec la sécurité dans les régions des différents programmes, examine les principaux problèmes en lien avec le personnel, les ressources, les bureaux, les résidences, les sites, les projets et les partenariats, et aide à la compilation des rapports, de leurs conclusions et recommandations • Surveille en permanence l’efficacité des services de gestion en matière de sécurité, dont l’efficacité des procédures, du matériel et des outils, ainsi que l’état de la préparation en matière de sécurité des équipes de gestion de la sécurité et des équipes nationales/de personnel sur le terrain et canadiennes.

Surveillance de la sécurité et renseignements consultatifs précis • Surveille les avis de sécurité quotidiens afin d’identifier les principales alertes et les tendances émergentes, afin de produire et de distribuer des communications aux membres du personnel appropriés • Donne des alertes en lien avec les menaces immédiates et les menaces émergentes à la sécurité qui concernent certains membres du personnel, afin qu’ils prennent des décisions éclairées • Surveille et consigne les principales décisions en matière de sécurité • Établit des contacts et des dialogues, sur une base régulière, avec chaque coordonnateur/coordonnatrice régional-e et de bureau national, ébauche des rapports et analyse les développements en matière de sécurité • Analyse l’information et garde une image claire du contexte politique local, régional ou mondial en constante évolution qui touche la sécurité du personnel et des personnes dont ils/elles sont responsables, dans les différents programmes

Réseautage interne et externe • Travaille en étroite collaboration avec les comités de santé et de sécurité et avec les équipes de la gestion de la sécurité des deux organismes, sur les questions de sûreté et de sécurité, en apprenant et en partageant les meilleures pratiques • Participe aux principaux réseaux de coordination de la sécurité et d’ONGI afin de se tenir au fait des plus récents développements en matière de gestion de la sécurité • Agit à titre d’agent-e de liaison avec les collègues externes du secteur de la sécurité et fournit des conseils à l’EUMC et au CECI à propos des changements politiques gouvernementaux, des obligations, des assurances qui risquent de toucher les pratiques et les politiques, ainsi que les décisions en matière de sécurité de l’organisation • Le cas échéant, partage de l’information, échange à propos des outils, des cadres de travail, des références avec d’autres ONGI en soutien à l’optimisation des systèmes de gestion de la sécurité

Exigences

Expérience • Un minimum de 7 à 10 années d’expérience pertinente, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans une ONG internationale ou dans un organisme qui déploie du personnel à l’échelle internationale • Expérience dans la conception et la mise en oeuvre de plans de formation et de gestion en matière de sécurité, incluant des évaluations du risque et des mesures d’atténuation des risques • Un minimum de 2 ans d’expérience sur la scène internationale, dont une expérience de travail dans des environnements à risque élevé • Expérience de travail sur les initiatives interorganisationnelles et de travail/coordination avec des collègues de différents services et de différentes équipes

Compétences et savoir • Solides compétences techniques en gestion de la sûreté et de la sécurité, sans oublier la connaissance des principes et des meilleures pratiques actuelles des modèles/cadres de travail en gestion de la sécurité • Capacité à soutenir activement les membres de l’équipe de soutien et faciliter leur engagement et le respect des politiques et procédures • Capacité à faciliter l’apprentissage des autres et à soutenir les initiatives de formation • Engagement dans la mission, les valeurs et l’approche respectives de l’EUMC et du CECI • Excellentes compétences liées à la production de rapports et aux communications orales et écrites • Personne faisant preuve d’initiative ; capacité à travailler seul-e et en équipe, à prioriser les tâches et à respecter des échéanciers • Excellentes compétences interpersonnelles et en développement de relations • Sensibilité aux différences culturelles et capacité à s’adapter à des contextes différents • Respect des principes d’égalité des sexes • Connaissances informatiques élevées

Études • Diplôme universitaire de deuxième cycle (ou baccalauréat avec expérience pertinente) en développement international, en sciences politiques, en administration publique, en droit, en gestion des urgences/risques ou dans un domaine connexe

Langues • Bonne maîtrise de l’anglais et du français obligatoire. La maîtrise de l’espagnol est un atout.

Lieu de travail/déplacements • Le poste est basé à Ottawa ou à Montréal. De plus, des déplacements fréquents entre les deux villes sont exigés. • Doit être en mesure et souhaiter voyager à l’international, dans des régions instables.

Demandes : L’EUMC et le CECI sont des employeurs souscrivant au principe de l’égalité d’accès à l’emploi. Nous accueillons et encourageons les personnes, peu importe leur handicap, à présenter leur candidature. Des mesures d’adaptation sont disponibles sur demande pour les candidat-e-s qui participent à l’un ou l’autre aspect du processus de sélection. Nous ne communiquerons qu’avec les candidat-e-s convoqué-e-s en entrevue. Veuillez ne pas téléphoner. Si vous souhaitez soumettre votre candidature pour ce poste, veuillez suivre ce lien pour vous inscrire dans la base de données des candidat-e-s de l’EUMC.

Word - 61.7 ko

Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde