Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Projet fédéral de réforme électorale : les sénateurs doivent rejeter le projet de loi conservateur


Dernier ajout : 26 mai 2014, par Hélène Gobeil

Projet fédéral de réforme électorale : les sénateurs doivent rejeter le projet de loi conservateur

MONTRÉAL, le 26 mai 2014 /CNW Telbec/ - La coalition Pas de démocratie sans voix (PDSV) demande aux sénatrices et sénateurs fédéraux de bloquer la réforme électorale fédérale en rejetant en bloc le projet de loi C-23 Loi sur l’intégrité des élections, proposé par le gouvernement Harper.

S’il peut paraître paradoxal de demander à une institution non élue de s’opposer à cette réforme électorale malhonnête de la part du gouvernement Harper, c’est qu’ironiquement, elle est actuellement la seule instance qui soit en mesure de sauver la démocratie électorale canadienne telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Pour la coalition PDSV, le projet de loi C-23 du ministre d’État à la réforme démocratique, Pierre Poilièvre, même s’il a été amendé pour son adoption le 13 mai dernier, constitue une attaque frontale à la démocratie canadienne et pipe les règles du jeu en faveur d’une réélection des conservateurs aux prochaines élections.

L’objectif de ce projet de loi est clair : miner l’autorité morale et le pouvoir d’action de cet organisme réputé mondialement qu’est Élection Canada, limiter le pouvoir de parole et de mobilisation du directeur général des élections, limiter le droit de vote pour les personnes les plus démunies en multipliant les embuches à l’identification, permettre la politisation du personnel électoral et la manipulation des dépenses électorales, le tout au profit du parti au pouvoir.

Depuis sa fondation en 2010, la coalition PDSV a comme mandat de sensibiliser le public sur les attaques répétées du gouvernement Harper contre les droits de la personne, la liberté d’expression, les institutions démocratiques, l’environnement, la fonction publique fédérale, la recherche scientifique, bref tout ce qui a fait du Canada une démocratie vivante et reconnue internationalement.

Mais dans toutes ces attaques à la démocratie canadienne, jamais le gouvernement Harper n’était allé aussi loin qu’en s’attaquant à un droit fondamental en démocratie : le droit de vote.

C’est pourquoi nous estimons essentiel que la population se mobilise autour de cet enjeu fondamental et que les sénateurs et les sénatrices conviennent que même s’ils n’ont pas été élus, ils ont le devoir moral de protéger la démocratie canadienne dans ce qu’elle a de plus précieux : un droit de vote égal, équitable et accessible à tous et chacun.

Pas de démocratie sans voix est une coalition d’organismes québécois de différents mouvements sociaux mise sur pied en juin 2010 par la publication d’une déclaration dénonçant les orientations politiques et idéologique du gouvernement Harper (alors minoritaire) signée par plus de 130 organismes. Voir http://www.pasdedemocratiesansvoix.qc.ca

SOURCE PAS DE DÉMOCRATIE SANS VOIX Renseignements :

Julie-Maude Beauchesne 438-397-9107, communication@rq-aca.org


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde