Bannière JQSI 2016
AQOCI > JQSI > Présentation > Éditions précédentes > Porte-parole 2011 - Annie Roy et Pierre Allard

Porte-parole 2011 - Annie Roy et Pierre Allard

Annie Roy et Pierre Allard


JPEG

Mot des porte-parole

Le temps d’agir ? Nous on l’a !

L’Action terroriste socialement acceptable (ATSA) est reconnue pour son engagement grâce à des événements tels les États d’Urgence qui incitent à la participation citoyenne afin de briser l’indifférence et l’exclusion sociale et de créer des ponts entre des couches sociales qui s’ignorent. C’est donc avec honneur que nous, Pierre et Annie, acceptons de porter le message des Journées québécoise de la solidarité internationale sous le thème Le temps d’agir !

Non seulement il est temps d’agir, mais il est nécessaire d’agir et de s’enlever de la tête qu’on n’en a pas le temps. Comme citoyen, on peut faire preuve de solidarité, souvent sans s’en rendre compte, à travers une foule de gestes quotidiens, à la mesure de nos moyens physiques et financiers. Nous vivons dans une société de surconsommation où il est indécent de voir les moyens des uns en comparaison des avoirs des autres… et de constater l’écart qui s’élargit de plus en plus entre les riches et les pauvres. Mais on a le temps de faire des choix équitables à l’épicerie, de prendre des nouvelles de ses proches et de rendre service autour de soi… On peut aussi choisir de donner du temps bénévolement avec ses ami-e-s ou de faire un don (plutôt qu’une troisième télé HD…heu nous voulons dire 3D !) à des organismes qui travaillent toute l’année, en notre nom, pour des causes qui nous touchent comme l’éducation dans les pays du Sud ou le droit des femmes à être maitresses de leurs corps.... Ces causes sont multiples et nous avons l’embarras du choix d’appuyer celles qui nous interpellent, au Québec ou à l’étranger.

Le principal défi, pour chacun et chacune d’entre nous, est de rester sensible et capable d’indignation devant la détresse d’autrui. Qu’elle soit d’ici ou d’ailleurs, il ne faut pas la « normaliser », la banaliser. Si l’on s’habitue à voir les sans-abri dans nos rues ou les enfants mourir de faim en Somalie à la télévision, que se passera-t-il ? Il n’y a rien comme l’indifférence pour tuer l’humanité.

Les Canadiens ne dirigent que 1% de la totalité de leurs dons vers l’international… Nous sommes pourtant plus que nantis… Comment se sentir concerné, comment agir en réponse aux détresses qui sont plus près de nous qu’on ne le pense ? Parmi les portes d’entrée vers la solidarité internationale, et souvent grâce aux ami-es de nos enfants à l’école, on peut choisir, par exemple, de s’intéresser au parcours de quelqu’un qui a immigré au Québec, d’établir des liens avec cette personne et sa famille, de voir comment on peut faciliter son intégration et en parallèle contribuer à l’amélioration de la situation dans son pays d’origine. Par l’intermédiaire d’organisations accréditées qui savent créer des ponts et qui font, partout à travers le monde, un travail de terrain quotidien, nous faisons partie d’une grande famille humaine et nous pouvons faire - nous faisons concrètement, par nos actions individuelles, une grande différence !

L’AQOCI regroupe 65 organisations, partout au Québec, qui œuvrent à différents niveaux en collaboration avec des communautés locales et des milieux en crise partout dans le monde. Il suffit de s’informer pour connaître celles qui correspondent à ce que vous pouvez donner, à ce que vous voulez faire. Les JQSI sont entre autres là pour ça ! Pour contrer la société du chacun pour soi car personne ne peut survivre seul, il faut simplement bouder l’indifférence et se dire que « Le temps d’agir, nous, on l’a ! »

Biographie
Artistes engagés, Annie Roy et Pierre Allard ont fondé en 1998 l’Action Terroriste Socialement Acceptable (ATSA), un organisme récipiendaire des prix Nature de l’art du Conseil des arts de Montréal (2010), Artiste pour la Paix (2008) et Citoyen de la culture(2008)

Le tandem unit l’art à l’action tout en carburant à la créativité, à l’amour et à l’idéalisme afin de faire la promotion d’un développement durable, respectueux des droits humains et de l’environnement.

À propos d’ATSA (www.atsa.qc.ca)


Guillaume Lemay-Thivierge est le porte-parole régional des Laurentides, voir communiqué :

PDF - 1.5 Mo Communiqué_Guillaume Lemay-Thivierge, porte-parole dans les Laurentides