Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Nouvel article


Date limite: 6 septembre 2015 à 17h00
Offert par Fondation Paul Gérin-Lajoie (FPGL)
Types d’emploi: Emploi
Lieu de l’emploi: À l’étranger

Projet d’appui au développement et à l’intégration de l’apprentissage (PADIA)

1. Contexte

Le PADIA d’une durée de cinq ans a démarré au Sénégal en mars 2013. Il vise à former et insérer sur le marché du travail 1 000 jeunes filles et garçons, âgés de 15 à 26 ans, dans quatre régions du Sénégal : Thiès, Kaolack, Diourbel et Fatick. En février 2015 deux nouvelles régions ont été ajoutées, il s’agit de Kédougou et Tambacounda.

La formation par apprentissage d’une durée moyenne de 14 mois est réalisée par des maîtres-artisans dans leurs unités de production informelle (UPI) selon l’approche par compétences (APC).

Les formations dans neuf métiers visent à permettre aux jeunes d’acquérir les compétences de base requises pour exercer un métier. La première cohorte de jeunes a rejoint les UPI le 12 mai 2014. Les formations devraient se terminer à la fin du mois de septembre 2015, au terme desquelles les jeunes seront présentés à la certification.

Le PADIA est à la recherche d’une personne consultante en insertion professionnelle pour une mission d’environ 30 jours au Sénégal.

2. Le mandat

  • Le mandat consiste, au seuil de la fin de la première cohorte, à appuyer à la mise en place du processus d’insertion. Dans une première mesure, appuyer à mettre en place rapidement les bases pour assurer l’insertion des jeunes de la première cohorte. Et dans une seconde mesure, consolider l’approche d’insertion professionnelle pour les cohortes subséquentes. Le consultant ou la consultante travaillera directement avec le nouvel Agent ou la nouvelle Agente d’insertion qui prendra fonction au début du mois de septembre ainsi que le Coordonnateur du projet et en collaboration avec les Conseillers techniques.

De manière plus précise, le consultant ou la consultante devra :

  • Appuyer à la réalisation d’un état des lieux en termes d’insertion ;
  • Appuyer au développement d’un plan d’action et de formation court terme d’insertion pour la première cohorte ;
  • Appuyer au développement d’un plan d’intervention en insertion consolidé pour les cohortes subséquentes en précisant les structures régionales à impliquer ;
  • Appuyer le développement d’une stratégie d’accompagnement des jeunes sortis du système d’apprentissage dans chacune des régions ;
  • Appuyer au développement d’outils de suivi et évaluation ;
  • Appuyer à la définition des projets d’insertion professionnelle des jeunes sortis ;
  • Appuyer au développement de la stratégie de financement des jeunes par l’accès au microcrédit.

De façon générale, la personne consultante devra :

  • Apprécier et déterminer les risques actuels et éventuels pour mener à bien le processus de formation des jeunes en insertion professionnelle pour la 1ere cohorte est les cohortes subséquentes ;
  • Apprécier et déterminer les risques actuels et éventuels pour mener à bien le processus d’insertion : les appuis techniques, matériels et financiers aux jeunes pour faciliter leur insertion professionnelle dans les délais ;
  • Apprécier et déterminer les risques éventuels pour la certification des jeunes à la fin de la formation ;
  • Proposer des solutions pouvant être mises en œuvre pour permettre au projet d’atteindre ses résultats ;
  • Proposer des stratégies d’accompagnement pour une compétitivité et une viabilité des territoires.

3. Durée du mandat

Le mandat est prévu pour un total de 35 jours

Au Sénégal : 30 jours
La mission sur le terrain sera de 30 jours pour les rencontres PADIA et les partenaires nationaux /travail technique et restitution avec l’ambassade, la Direction de l’Apprentissage et la Direction des Examens Concours Professionnels et Certification du Ministère de la Formation Professionnelle, de l’apprentissage et de l’Artisanat.

À Montréal : 4 jours
2 jours de préparation rapports et dossiers
2 jours d’analyse, rédaction

Transport : 1 jour
TOTAL : 35 jours

4. Résultats attendus

  • Un état des lieux de l’existant en matière d’expériences réussies en insertion professionnelle est dressé ;
  • Les risques actuels et éventuels pour mener à bien le processus de formation, d’insertion professionnelle et de certification des jeunes sont déterminés ;
  • Un plan d’insertion et de formation à court terme pour la 1ere cohorte est dressé ;
  • Un plan d’intervention de l’approche d’insertion du PADIA est développé ;
  • Des outils de suivi et évaluation sont développés ;
  • Une stratégie d’accès au microcrédit pour les jeunes est développée ;
  • Une stratégie d’accompagnement des jeunes pour la compétitivité et la viabilité de leurs entreprises créées est développée.

5. Méthodologie

Le consultant ou la consultante travaillera en étroite collaboration avec l’Agent(e) en insertion professionnelle, le Coordonnateur général et les CTR dans l’élaboration des processus à court et moyen terme en insertion professionnelle des jeunes selon le modèle d’insertion de la FPGL et adapté aux spécificités du PADIA.

Ce mandat sera réalisé sous la supervision de la directrice de projets internationaux à la Fondation Paul Gérin-Lajoie.

Une restitution sera faite au projet, à l’équipe de l’ambassade et à la Direction de l’Apprentissage.
Un véhicule et un chauffeur seront mis à la disposition de la personne consultante.

6. Rapports de mission

  • Le rapport de mission devra traiter les différents points du chapitre 4 et présenter les constats de l’état de la situation et les plans d’actions d’insertion et d’accès au financement. Autrement dit un rapport détaillé mentionnant les livrables (résultats) ci-dessus escomptés au titre de la mission et incluant des propositions de solutions pouvant être mises en œuvre pour permettre au projet d’atteindre ses résultats devra être fourni.

Les recommandations devront être orientées de façon à ce que les solutions proposées contribuent à l’atteinte des résultats du projet et à l’amélioration de la qualité des interventions auprès des bénéficiaires du projet. 7. Prise en charge

La Fondation Paul Gérin-Lajoie prendra en charge les billets d’avion, classe économique, les indemnités selon les taux appliqués par le Conseil du Trésor du Canada, l’hébergement, les assurances et les honoraires du consultant ou de la consultante. La Fondation fournira la documentation pertinente pour la réalisation du mandat.

Le projet fournira un véhicule et un chauffeur avec les moyens logistiques. L’Agent(e) en insertion professionnelle sera présent(e) tout au long de la mission.

8. Pour appliquer

Les personnes intéressées devront soumettre à l’attention de Laurence Caron (lcaron@fondationpgl.ca) un curriculum vitae et une lettre d’intention stipulant l’approche préconisée pour la mission.

La date limite d’application est le 6 septembre 2015. Une arrivée au Sénégal serait souhaitée pour vers le 1er octobre 2015 pour 30 jours.

Nous remercions tous les candidats exprimant leur intérêt. Seules les personnes retenues pour l’entrevue seront contactées.


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde