Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

« Le changement, c’est ensemble qu’on va pouvoir le faire. »

— Michèle Taïna Audette - Canada

Michèle Taïna Audette - Canada

Présidente de la Fédération des femmes autochtones du Québec

Michèle Audette est une leader et militante pour la promotion du pouvoir des femmes des Premières Nations au Québec et au Canada. Née à Wabush, au Québec, elle a grandi entre Schefferville, Maliotenam et Montréal. Ses origines métisses, par sa mère Évelyne St-Onge (innue) et son père Gilles Audette (Québécois), l’ont conscientisée à l’injustice envers les femmes autochtones qui avaient perdu leur droit d’habiter sur une réserve parce qu’elles avaient épousé un non-autochtone.

Michèle Audette a occupé la présidence de l’Association des femmes autochtones du Québec de 1998 à 2004 et de 2010 à 2012. De 2012 à 2014, elle a été la présidente de Femmes autochtones du Canada (AFAC) et a défendu de nombreux dossiers dont celui d’un registre des femmes autochtones disparues au Canada. Entre 2004 et 2008, elle a été sous-ministre associée au ministère des Relations avec les citoyens et de l’Immigration et chargée du Secrétariat à la condition féminine du gouvernement du Québec.

En 2014, Michèle Audette s’est battue pour faire accepter un projet de prévention et de promotion pour les femmes autochtones disparues et assassinées. Une première version de ce projet a dû être abandonnée lorsque le ministère de la Condition féminine a exigé que cesse le travail de recherche. Même si elle a été défaite lors des dernières élections fédérales à l’automne 2015, celle qui s’est battue pour la mise sur pied d’une banque de données des femmes disparues et assassinées au Canada, s’est réjouie de l’annonce, en décembre 2015, par le Parti libéral du Canada, de la tenue d’une enquête nationale sur les femmes autochtones disparues.




Waris Dirie - Somalie Rigoberta Menchú - Guatemala Itzel Gonzales - Mexique Angiza Shinwari - Afghanistan Maxima Acuña Atalaya - Pérou Lalla Moulati Touré - Mali Simonne Monet-Chartrand - Canada Nadia Vera, Mexique Vandana Shiva, Inde Viviane Michel - Canada Caylah - Madagascar Aminata Traoré - Mali María Elena Moyano - Pérou Francela Méndez, El Salvador Léila Gonzalez - Brésil Joan Kagezi , Ouganda Jo Cox , Angleterre Shaimaa El-Sabbag - Égypte María Ysabel Cedano - Pérou Ellen Gabriel - Canada Anne-Marie Coriolan - Haïti Losana McGowan - Îles Fidji Charlotte Umugwaneza, Burundi Claudine Chaulet - Algérie Atena Farghadani, Iran Mohtarma Benazir-Bhutto, Pakistan Maya Surduts - France Berta Caceres, Honduras Rosa Emilia Salamanca Gonzalez - Colombie Madeleine Parent - Québec Maria del Socorro Mosquera - Colombie Myriam Merlet - Haïti Kalpona Akter - Bangladesh Pakize Nayir, Fatma Uyar et Sevê Demir - Kurdistan Triveni Balkrishna Acharya - Inde Rosa Parks - États-Unis Thérèse Clerc - France Marisela Escobedo Ortiz - Mexique Léa Roback - Canada Melissa Mollen Dupuis - Canada Manal al-Sharif, Arabie Saoudite Sabeen Mahmud - Pakistan Lesbia Janeth Urquia - Honduras Mama Koité Doumbia, Mali Maria Da Graça Samo - Mozambique Intissar Al-Hasairi, Libye


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde