Bannière JQSI 2017
Lorraine Guay

L’économie d’abord ? Non merci ! Place au politique d’abord et à la participation citoyenne pour refonder l’économie elle-même et la mettre à sa place c’est-à-dire au service de la société et non l’inverse.

— Lorraine Guay

Lorraine Guay

Militante du mouvement communautaire

Son parcours

Femme engagée depuis de nombreuses années, Lorraine Guay est une militante du mouvement communautaire autonome impliquée depuis l’expérience de la Clinique communautaire de Pointe-St-Charles et les luttes des quartiers populaires dans les années 70. Elle a milité sur plusieurs fronts : coordination du Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ) en 1990 pour contester le pouvoir psychiatrique et accueillir « ailleurs et autrement » la souffrance émotionnelle ; lutte pour la reconnaissance de l’autonomie et du financement des groupes communautaires autonomes de 1990 à 2000 ; collaboration à la rédaction de l’Avis du Comité de la santé mentale du Québec sur les liens entre pauvreté et santé mentale en 1994 et à celui de 2004 sur la qualité des services de santé mentale dans la communauté, participante à la Marche du Pain et des Roses en 1995 et membre du comité ministériel sur l’économie sociale suite à cette Marche ; Porteuse d’eau avec Eau Secours ! depuis 1997 ; membre du comité de stratégie de la Marche mondiale des femmes en l’an 2000 et du comité Femmes et mondialisation de la FFQ depuis cette marche ; représentante de la FFQ au premier Forum social mondial à Porto Alegre en 2001 ; membre du Mouvement pour une Démocratie nouvelle (MDN) et du Collectif Féminisme et Démocratie pour exiger une réforme du système électoral en 2002 ; co-animatrice du Réseau de vigilance en 2004, une coalition syndicale et populaire visant à stopper les projets de réingénierie du gouvernement Charest ; porte-parole de D’abord Solidaires, collectif citoyen impliqué dans les questions de démocratie surtout au plan municipal en 2006 ; implication dans la rédaction d’un appel contre la privatisation des services de santé et la mobilisation citoyenne santé sans profit en 2007 ; participation active aux mouvements de solidarité internationale avec le Chili (1973) le Nicaragua (1981), le Salvador (1983) et plus récemment avec le Collectif Échec à la Guerre et principalement avec la Coalition pour la justice et la paix en Palestine.

Par ailleurs, sa vaste expérience des milieux sociaux et communautaires, de même que la qualité de sa réflexion font d’elle une conférencière très appréciée des milieux progressistes québécois.

Valeurs et principes importants

La démocratie sous toutes ses formes mais plus particulièrement la démocratie participative qui demeure embryonnaire dans notre société et le renouvellement de la démocratie représentative par le changement du mode de scrutin et qui tienne compte des femmes.

Le rôle de la société civile et des citoyens et citoyennes : l’importance de bâtir des mouvements citoyens mobilisés, vigilants, novateurs et autonomes par rapport à tous les pouvoirs

Les services publics en particulier la santé : toutes les luttes contre la privatisation et la commercialisation de la santé et pour le maintien d’un système public, accessible, universel, gratuit

La solidarité internationale qui est « la tendresse des peuples » et la condition du vivre ensemble « égaux et différents ».

Quelques causes et implications qui lui tiennent à cœur

Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ)

Marche du Pain et des Roses

Forum social mondial

D’abord Solidaires



Hommage



Restez informé-e-s! Inscrivez-vous au eBulletin de l'AQOCI

Ministère des relations internationales (MRI)
Ministère des relations internationales (MRI)
Association québéboises des organismes de coopération internationale (AQOCI)

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3
Tél. : 514 871-1086
aqoci@aqoci.qc.ca