Accueil - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Libre opinion - Fusion ACDI et Affaires étrangères : un geste logique

26 mars 2013, Le Devoir - Par Georges Paquet


Dernier ajout : 28 mars 2013

Libre opinion

Tout à fait logique et gage d’un gain de cohérence et d’efficacité que ce retour annoncé hier par le gouvernement fédéral du module d’aide et de développement international au sein du ministère des Affaires étrangères. Il y a pris naissance et il n’aurait jamais dû en être séparé.

On se souviendra que le Bureau d’aide internationale a été créé en 1960, au sein du ministère des Affaires extérieures, comme il s’appelait à l’époque. Le Canada faisait ses premiers pas dans le domaine de l’aide et du développement internationaux dans sa dimension géopolitique, accompagnés d’un désir de refléter les caractères bilingue et multiculturel du pays. À mesure que de nouvelles destinations s’ajoutaient et que le budget de ce Bureau augmentait, croissaient également les pressions de certains élus pour la création d’une agence séparée qui exigerait un nouveau poste politique de rang de ministre, à sa tête. Ce qui fut fait prestement, en 1968.

Rappelons également qu’un Comité permanent du Sénat ayant examiné, entre autres choses, l’efficacité de l’aide à l’Afrique a publié en 2007 un rapport intitulé Pour surmonter 40 ans d’échec. Et, dans une de ses recommandations, il suggère d’examiner la pertinence d’abolir l’ACDI ou tout au moins de donner un mandat fort à un Bureau de l’Afrique au ministère des Affaires étrangères et d’y transférer le personnel de l’ACDI. Voici en quels termes le Comité exprime cette idée : l’étude de la situation « amène le Comité à conclure qu’un examen immédiat de l’avenir de l’ACDI s’imposait. S’il faut l’abolir, il y aurait lieu de transférer les effectifs et les ressources nécessaires à la responsabilité du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international ». Rien de cela n’a été fait depuis.

Pourtant ils ont toujours été très nombreux ceux qui soutenaient qu’il n’était pas possible de concevoir et de mener une politique d’aide en pays étrangers sans que cette politique soit en harmonie totale, dans sa conception comme dans son application, avec notre politique étrangère. On le conçoit très bien quand il s’agit de commerce. Nos relations commerciales avec plusieurs pays, notamment avec la Chine ou avec Cuba, ont été tributaires de nos relations politiques. Or pendant des années, et à des coûts importants, on a multiplié les réunions, les consultations, les tensions, les rivalités, les incompréhensions entre le ministère des Affaires étrangères et l’ACDI, au détriment de la performance attendue d’une agence responsable d’un budget annuel de trois à quatre milliards de dollars. Et on en est arrivé à créer un colosse administratif qui engloutit plus de 50 % de son budget en administration et en contrôle et le reste en aide véritable à ceux qui en ont besoin.

Bien sûr, on aurait besoin d’en connaître beaucoup plus sur les constats et sur les motifs qui amènent le gouvernement Harper à procéder maintenant à cette réintégration de l’ADCI au sein du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, mais cette décision n’est certainement pas étrangère au besoin élémentaire de mener une politique étrangère cohérente et compréhensible pour les citoyens canadiens et pour la communauté internationale.

Georges Paquet - A travaillé de 1967 à 2002 au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international.

Lien vers l’article


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité