Bannière JQSI 2016
AQOCI > JQSI > À l’action ! > Action citoyenne > Les flux des richesses

Les flux des richesses

Selon une opinion largement répandue dans les pays du Nord, beaucoup d’argent irait du Nord vers les pays du Sud sous forme d’aide publique, de crédits avantageux ou d’investissements privés – sans parler des remises de dettes.

Et pourtant…

Le paiement de la dette

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a estimé que 80 milliards de dollars pendant 10 ans pourraient éradiquer l’extrême pauvreté dans le monde (accès à l’eau potable, alimentation décente, éducation primaire, soins de santé de base). Or, en 2008, les pays du Sud ont remboursé 600 milliards de dollars au titre du service de la dette !

« L’Afrique reçoit 40 milliards par année en investissements directs étrangers, en aide publiques au développement... mais perd 400 milliards par année en ressources, droits d’exploitation et redevances impayées, et par tant d’autres mesures... » ( Jubilee Dedt Campaign ).

Exploitation des ressources

L’exploitation des ressources minières a connu, depuis plusieurs années déjà un essor important, et acquis une importance stratégique majeure. D’une part, ces ressources sont au cœur des stratégies de développement (et de croissance) de plusieurs États du Sud, d’institutions financières internationales, D’autre part, elles jouent un rôle important dans la dynamique des relations commerciales Nord-Sud ainsi que dans certains conflits (ex : République démocratique du Congo).

Au niveau mondial, le chiffre d’affaires global des 40 principales entreprises minières entre 2007 et 2009 était plus important que le PNB de 150 pays (VanDeever, 2013).

Les compagnies minières retirent des profits importants de leurs activités dans les pays du Sud. « En revanche, les pays et les populations d’où proviennent ces minerais et métaux bénéficient très peu de retombées économiques et sociales. Même lorsque les compagnies canadiennes respectent les codes miniers de ces pays en payant des impôts et des redevances aux gouvernements concernés, force est de constater que ces codes miniers sont souvent peu contraignants et que les impôts et redevances représentent le plus souvent moins de 2 % de la valeur marchande des ressources. » (Développement et Paix )

Avec de tels chiffres peut-on vraiment croire que le flux des ressources se fait uniquement du Nord au Sud ?


Pour en savoir plus :

Lisez l’article du Centre transcontinental (CETRI) :

HTML - 82.7 ko Exploitation minière au Sud : enjeux et conflits

Consultez la fiche du Développement et Paix :

PDF - 607 ko Une voix pour la justice

Consultez le rapport de Transatlantic Academy :

PDF - 536.6 ko Still Digging