Bannière JQSI 2016
AQOCI > JQSI > À l’action ! > Action citoyenne > Le volontourisme

Le volontourisme

On ne doit pas confondre le volontourisme avec les stages offerts par de nombreux organismes de coopération internationale (OCI) du Québec, ni avec de l’écotourisme. Des agences n’hésitent pas à offrir des voyages dits « humanitaires » à l’étranger. Le but de ces entreprises commerciales est d’abord de réaliser un profit qui peut atteindre entre 30 et 40 % (contre 2 ou 3 % dans le tourisme traditionnel). Le pourcentage de profit associé aux stages à l’étranger pour les OCI est de 0 % !

Les stages offerts par les OCI québécois peuvent prendre différentes formes. Québec sans frontières (QSF), un des programmes les plus connus, offre aux jeunes de 18 à 35 ans des stages d’initiation à la solidarité internationale qui comprennent trois phases : plus de 120 heures de formations pré-départ, un séjour de deux à trois mois à l’étranger et un suivi au retour qui inclut l’organisation par les stagiaires d’activités de sensibilisation du public. Les OCI assurent la présence d’une accompagnatrice ou d’un accompagnateur sur le terrain.

Les stages s’effectuent auprès d’organisations locales avec lesquelles les OCI entretiennent des partenariats de longue date. Les stages proposés ne visent pas à « sauver le monde ». Les causes de la pauvreté, des inégalités et des injustices sont profondes et structurelles, et les luttes à mener pour changer le monde sont longues. Ils permettent plutôt aux jeunes qui y participent de contribuer aux efforts de développement durable des collectivités des pays du Sud en fournissant un appui aux solutions que ces collectivités ont elles-mêmes définies. Un stage d’initiation à la solidarité internationale, c’est une occasion d’apprentissage et de sensibilisation qui peut soutenir un engagement à long terme envers la solidarité internationale. On est très loin du volontourisme !

Que de plus en plus de personnes soient sensibles à la réalité des populations d’ailleurs et cherchent des moyens pour contribuer à changer le monde, c’est en soi une excellente nouvelle. Mais le volontourisme n’est pas la solution. L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) invite celles et ceux qui veulent s’initier à la solidarité internationale à s’informer d’abord auprès des nombreux OCI membres de son réseau qui possèdent une longue expérience et une grande expertise en matière de stages et de partenariats.


Pour en savoir plus :
À lire, un article d’Isabelle Haché de la Presse+ :

HTML - 26 ko Le business du volontourisme : une agence de voyages déguisée en organisme humanitaire ?

À visiter, le site internet du programme Québec sans frontières (QSF) :

HTML - 37.7 ko Site de QSF

À écouter, une capsule humoristique du groupe Les brutes :

HTML - 8.4 ko Quand les blancs sauvent le monde | Les brutes | Télé-Québec