Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

CAMPAGNE ÉLECTORALE

Le rôle du Canada en coopération internationale : Le Bloc québécois, le Nouveau parti démocratique, le Parti libéral du Canada répondent aux questions de l’AQOCI


Dernier ajout : 16 octobre 2015, par Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Montréal, le 16 octobre 2015 – L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) – regroupant 67 organismes membres de 13 régions du Québec – a invité la cheffe et les chefs de cinq partis politiques (le Bloc québécois, le Nouveau parti démocratique, le Parti conservateur, le Parti libéral du Canada et le Parti vert) à prendre position sur des enjeux-clés de la coopération internationale.

L’AQOCI a posé sept questions aux partis politiques sur les enjeux suivants :

  • la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) ;
  • l’appui gouvernemental aux organisations de la société civile (OSC) ;
  • l’augmentation de l’aide publique au développement à 0,7 % du revenu national brut (RNB) ;
  • la réalisation des droits des femmes, des autochtones et des réfugiés ;
  • le respect des droits humains à l’étranger par les multinationales canadiennes ;
  • la lutte contre l’évasion fiscale ;
  • la lutte contre les changements climatiques.

Voici un aperçu des réponses obtenues à ce jour de trois des cinq partis politiques interpellés :

Les trois partis, le Bloc québécois, le Nouveau parti démocratique et le Parti libéral du Canada, s’engagent à respecter et à mettre en œuvre les ODD. Mais plus particulièrement, ils s’engagent à en respecter leurs caractères universels. Cette universalité signifie que le Canada devra non seulement appuyer la réalisation de ces objectifs dans les pays du Sud, mais également élaborer un plan d’action pour les mettre en œuvre ici même au Canada.

« Les membres de notre association serons sûrement satisfaits d’apprendre que le Nouveau parti démocratique et le Parti libéral du Canada reconnaissent l’expertise des OSC et qu’ils entendent les consulter dans l’élaboration de nouvelles politiques entourant l’aide internationale », a affirmé Marie-Pierre Nogarède, présidente de l’AQOCI.

Si le Nouveau parti démocratique forme le prochain gouvernement, ce dernier établira un échéancier afin d’atteindre l’objectif de consacrer 0,7 % du RNB à l’aide publique au développement. Il majorera de 500 millions $ le budget actuel de l’aide au cours de son premier mandat.

Que ce soit le Parti libéral du Canada ou le Nouveau parti démocratique qui forme le prochain gouvernement, nous pouvons espérer la mise sur pied d’une Commission nationale d’enquête sur les femmes autochtones assassinées ou disparues. Ces deux partis reconnaissent également l’ensemble des droits reproductifs des femmes.

On note que le Nouveau parti démocratique s’engage à nommer un ombudsman indépendant et à permettre aux personnes lésées par les activités d’une entreprise canadienne à l’étranger de recourir aux tribunaux canadiens afin d’obtenir justice. Le Bloc québécois appuierait une telle initiative. Le Parti libéral du Canada quant à lui nous assure que l’enjeu de la responsabilité sociale des entreprises est une priorité pour le parti.

« Même si les trois partis sont en accord avec le fait de se fixer des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, nous aurions souhaité obtenir des réponses plus précises sur leur stratégie pour favoriser la conclusion d’une entente sur le climat à Paris » de conclure Marie-Pierre Nogarède, présidente de l’AQOCI.

L’AQOCI entend travailler en étroite collaboration avec le prochain gouvernement du Canada afin de permettre la pérennité des projets et des relations avec les partenaires du Sud, tout en maintenant des activités d’éducation du public et de sensibilisation aux grands enjeux internationaux. Elle tient à remercier les partis politiques de leur participation et de leur collaboration. Ces enjeux, d’une grande importance pour la population canadienne et la coopération internationale, méritent sans aucun doute un engagement des partis politiques.

-30-
Pour information : Hélène Gobeil
Chargée des communications
Association québécoise des organismes
de coopération internationale (AQOCI)
communications@aqoci.qc.ca
514 871-1086, poste 205
438 828-2965

LA LETTRE DE L’AQOCI ENVOYÉE AUX PARTIS POLITIQUES AINSI QUE LEURS RÉPONSES SE TROUVENT EN FICHIERS JOINTS.

PDF - 318.5 ko AQOCI_lettre aux partis politiques



PDF - 189.5 ko Réponse_Bloc Québécois



PDF - 907.6 ko Réponse_Parti libéral du Canada



PDF - 302.6 ko Réponse_Nouveau parti démocratique




Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde