Accueil - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Formateur-trice-s recherché-e-s pour le deuxième Concours de droit pénal international en Colombie


Date limite: 17 mars 2017 à 16h36
Offert par Avocats sans frontières Canada

CONTEXTE

De 2011 à 2016, Avocats sans frontières Canada (ci-après « ASFC ») a réalisé un projet, financé par l’Union européenne, portant sur la mise en œuvre effective des principes du Statut de Rome. Dans le cadre de la deuxième phase de ce projet, qui a commencé en 2013, ASFC a réalisé le premier Concours de droit pénal international (Concours DPI) dans la région de Santander entre les mois de mars et juin 2015. L’objectif principal du Concours DPI était de développer les capacités des étudiants de droit, futur-e-s acteurs-trices de la justice en Colombie, afin d’assurer une meilleure utilisation du système dérivant du Statut de Rome et de renforcer l’accès à la justice pour les victimes de violation des droits humains, crimes de guerres et crimes contre l’humanité.

À la suite au grand succès généré par le premier Concours DPI et de l’intérêt constant des universités et étudiants de la région de Santander, ASFC organise une deuxième édition du concours qui aura lieu entre les mois de mars et juin 2017 dans le cadre du projet « Protection des enfants, femmes et autres collectivités en situation de vulnérabilité » (PRODEF). Le Projet PRODEF est mis en œuvre par le consortium formé d’ASFC et du Bureau international des droits des enfants (IBCR) dans le cadre du Programme de coopération volontaire financé par Affaires mondiales Canada (AMC). L’objectif du PRODEF est d’améliorer la protection des droits des enfants, des femmes et des communautés en situation de vulnérabilité, pauvres et marginalisées tout en renforçant la démocratie et la primauté du droit par le biais de l’accès à la justice.

SÉCURITÉ

La sécurité des coopérant-e-s volontaires et des autres collaborateur-trice-s est au cœur des préoccupations d’ASFC et de ses partenaires. Des mesures et protocoles de sécurité sont appliqués pour le personnel local, les expatriés, les coopérant(e)s volontaires et le personnel en mission court terme.

Les candidat-e-s sélectionné-e-s seront formé(e)s en matière de sécurité et devront s’engager à respecter les mesures et protocoles. Les activités n’étant entreprises que s’il existe des garanties suffisantes et que les conditions s’y prêtent, le consortium peut reporter ou annuler le déploiement de volontaires sélectionné-e-s, notamment pour des motifs liés à la sécurité.

DESCRIPTION DU POSTE

Les coopérant-e-s volontaires sont appelé-e-s à concevoir et à dispenser un atelier de formation sur un thème spécifique au bénéfice d’un groupe d’étudiant-e-s universitaires dans le cadre du deuxième Concours universitaire de droit pénal international.

Les thèmes proposés sont les suivants :

1. Les impacts de la violence basée sur le genre dans le contexte du conflit armé.
2. La justice transitionnelle dans le contexte de l’examen préliminaire de la Cour pénale internationale en Colombie.
a. Expliquer la Juridiction Spéciale pour la Paix (la « Jurisdicción Especial para la Paz » et aborder les thèmes de débats liés à la Cour Pénale Internationale (CPI) : la responsabilité hiérarchique, la violence sexuelle, les peines proportionnelles et le traitement des mineurs.
3. Les techniques de documentation de cas de la compétence de la CPI, particulièrement les cas de violence sexuelle dans le contexte du conflit armé.
4. Le déplacement forcé comme crime international et les réfugiés.
a. Mettre l’accent sur l’impact différentiel pour les femmes.

Concrètement, les formateur-trice-s devront réaliser les tâches suivantes :

Concevoir et dispenser un atelier de formation sur un des quatre thèmes, mentionnés cidessus, d’une durée de trois heures ; 
Préparer une liste de lectures suggérées en relation avec les thèmes abordés durant l’atelier de formation pour les étudiant-e-s participants ; 
Rédiger trois questions (à choix de réponses ou réponses courtes), en relation avec les thèmes abordés durant l’atelier de formation pour l’examen de sélection et les fournir à l’équipe d’ASFC ; 
Participer à une table de discussion avec les étudiant-e-s universitaires.

QUALIFICATIONS

Maîtrise de l’espagnol parlé et écrit ; 
Formation universitaire en droit et/ou domaines connexes ; 
Connaissances en matière de droit pénal international et/ou de droits humains et/ou de droit international humanitaire et/ou de justice de genre et violence sexuelle et/ou de justice transitionnelle ; 
Connaissance du système interaméricain des droits humains ; 
Intérêt pour la promotion et la défense des droits humains et pour le renforcement des acteurs de la société civile ; 
Aptitude pour transmettre de l’information / enseigner à un large groupe de personnes ;
Capacité à s’adapter à des situations et conditions de travail parfois difficiles (mesures de sécurité restrictives, ressources limitées, difficultés logistiques, travailler sous pression etc.) ; 
Capacité à s’intégrer à des dynamiques de travail variées ; 
Disponibilité pour voyager à l’intérieur du pays ; 
Respect absolu de la confidentialité.

CONDITIONS D’ADMISSIBILITÉ

Être citoyen(ne) canadien(ne) ou résident(e) permanent(e) du Canada ;  Être couvert(e) par le régime d’assurance santé de sa province ou par un régime privé ; 
Être disponible pour participer à une formation pré-départ.

PROCESSUS DE SÉLECTION

Les candidat(e)s intéressé(e)s doivent soumettre leur dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) en espagnol avant le lundi 27 mars 2017 à 23h59 par courriel.
Courriel : recrutement.pcv@asfcanada.ca
Svp inscrire comme objet du courriel « Deuxième Concours de droit pénal international en Colombie ».
Nous vous demandons d’inscrire le thème de l’atelier de formation parmi ceux suggérés que vous aimeriez concevoir pour les étudiants de droit.

Nous remercions tou(te)s les candidat-e-s de leur intérêt. Toutefois, seules les personnes sélectionnées pour entrevue seront contactées.


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité