Bannière JQSI 2017

Festival de films AlimenTERRE "Culture en transition" L’agroécologie,utopie ou modèle pour que chacun puisse se nourrir demain ?

Lundi 11 novembre 2013 17:30-19:00
Théâtre de Poche, Pav. Desjardins - Université Laval

2325, rue de l’Université Université Laval Québec (QC) G1V 0A6


IAAS Université Laval, en partenariat avec la Chaire en développement international de l’Université Laval, organise pour la première fois à Québec, le festival de films AlimenTERRE, coordonné par le Comité français de solidarité internationale (CFSI).

- 
Le Festival de films AlimenTERRE s’inscrit dans la campagne AlimenTERRE, dont il est l’évènement central. Créée au début des années 2000, celle-ci milite en faveur d’une agriculture familiale viable et durable au service du droit à l’alimentation et de la souveraineté alimentaire. Elle permet de mieux comprendre les interdépendances entre le modèle agricole et alimentaire occidental dominant et la faim dans le monde.

L’an dernier, 600 séances ont été organisées dans 290 villes et villages à travers l’Europe et l’Afrique de l’Ouest et ont rejoint plus de 36 000 spectateurs. IAAS Université Laval est la première association à initier le projet dans la ville de Québec. Voir ci-bas pour la programmation.

Pour plus d’informations (bande annonce et synopsis, voir liens internet plus bas)

- Programmation :

Lundi 11 novembre, 17h30 : Culture en transition, Nils Aguilar, 2012 (52’) http://www.festival-alimenterre.org/film/cultures-transition

Mardi 12 novembre, 17h30 : Taste The Waste, Valentin Thurn, 2011 (88’) http://www.festival-alimenterre.org/film/taste-the-waste

Mercredi 13 novembre, 17h30 : LoveMEATender, Manu Coeman, 2011 (64’) http://www.festival-alimenterre.org/film/lovemeatender

Jeudi 14 novembre, 17h30 : Le Pain des tropiques, Bernard Simon, 2011 (60’) http://www.festival-alimenterre.org/film/pain-tropiques

Synopsis :

Culture en transition
Synopsis : Face à la triple menace liée au changement climatique, à la raréfaction du pétrole et aux crises économiques à répétition, ce film révèle des voies plus justes, plus épanouissantes et plus écologiques pour nourrir les sols et l’humanité. À Cuba, en Angleterre comme en France, des alternatives en marche témoignent avec force d’une transition culturelle en cours. Une transition qui serait la préfiguration d’un futur au-delà de l’insécurité alimentaire et des désastres écologiques. Les solutions montrées dans « Cultures en transition » excellent par leur simplicité, leur faible coût, voire leur gratuité, ainsi que par leur intégrité écologique. À l’échelle d’un balcon-potager ou de l’agriculture d’un pays tout entier, elles ont vocation à favoriser les économies locales, à fortifier les liens de voisinage ainsi qu’à encourager la diffusion libre des savoirs. Intégrées au niveau des communautés locales, ces solutions permettent d’accroître la résistance des sociétés au choc extérieur et en particulier à la triple menace de la raréfaction du pétrole, du réchauffement climatique et de la déchéance de notre système économique. La transition dont parle ce film n’a rien d’une révolution abrupte et violente, mais davantage d’une évolution, lente et paisible, où nous nous inspirons de notre propre histoire, au lieu de rompre avec elle. C’est aussi un projet, collectif et convivial, qui se situe à l’opposé du projet d’exploitation industrielle de nos sols - dans les valeurs qu’elle véhicule, dans la temporalité différente qui la rythme, ainsi que dans sa vision plus globale des interrelations entre civilisation et nature : l’agriculture y apparaît en effet comme une véritable clef de voûte de notre culture.



Restez informé-e-s! Inscrivez-vous au eBulletin de l'AQOCI

Ministère des relations internationales (MRI)
Ministère des relations internationales (MRI)
Association québéboises des organismes de coopération internationale (AQOCI)

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3
Tél. : 514 871-1086
aqoci@aqoci.qc.ca