Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

« Nous allons travailler et contribuer aux réformes globales du monde de façon à dénoncer et formuler des solutions de redressement des inégalités criantes qui phagocytent les entreprises individuelles et collectives […]. »

— D’NDIORO NDIAYE

D’NDIORO NDIAYE

Madame Ndioro Ndiaye a une formation en médecine et a aussi été la première femme à recevoir l’agrégation française en otologie et stomatologie. Au courant de sa carrière, elle s’est impliquée plus particulièrement pour le droit des femmes au Sénégal et à l’international.

Entre 1990 et 1980, la condition des femmes au Sénégal ne favorisait pas l’indépendance des femmes ni leur accès à la vie politique. Plusieurs facteurs du Code de la Famille sénégalais, donnaient toute l’autorité familiale à l’homme et limitaient les libertés des femmes, et ce jumelés au faible taux d’alphabétisation des jeunes filles diminuant ainsi leur participation à le vie publique.

En 1994, le faible nombre de ministres féminines témoignait de ce phénomène : dans un cabinet composé de 34 ministres, seulement deux étaient des femmes, Professeur Ndioro Ndiaye fut l’une d’entre elles. Suite à sa formation en médecine, madame Ndioro Ndiaye a été ministre pendant plus de 5 ans responsable des secteurs comme le développement social, la condition des femmes et des enfants et plus récemment en tant que conseillère à la gestion des phénomènes migratoires. Elle a grandement milité pendant toute sa carrière en faveur de l’autonomisation des femmes en milieu rural et plus spécifiquement de la violence liée au sexisme.

On peut affirmer que son combat et sa présence dans la sphère politique ont contribué à paver la voie et à trouver des solutions pour augmenter la représentation des femmes et à diminuer les inégalités, notamment avec l’adoption de la loi sur la parité adoptée en 2010. Depuis les élections de 2012, on compte maintenant 42,7% de femmes au parlement.

Finalement, en plus d’être présidente du Comité scientifique pour les femmes et le développement, madame Ndioro Ndiaye a participé à plusieurs conventions et conférences au niveau international et est aujourd’hui la coordonnatrice du Réseau Francophone pour l’égalité femme-homme (RF-ÉFH), où elle met à profit son expertise et ce bien au-delà des frontières du Sénégal.




MARCELA LAGARDE - MEXIQUE Maya Surduts - France Aminata Traoré - Mali Caylah - Madagascar Eudoxie Bakumba - RDC Mama Koité Doumbia, Mali Shaimaa El-Sabbag - Égypte Anne-Marie Coriolan - Haïti Piedad Moscoso - Équateur Consuelo Garcia - PERU Nadia Vera, Mexique NESTORA SALGADO - MEXICO Losana McGowan - Îles Fidji Berta Caceres, Honduras Rigoberta Menchú - Guatemala Lorena Cabnal - Guatemala Myriam Merlet - Haïti Rosa Emilia Salamanca Gonzalez - Colombie Mohtarma Benazir-Bhutto, Pakistan PARVANEH ESKANDARI FOROUHAR -IRAN Charlotte Umugwaneza, Burundi Claudine Chaulet - Algérie Marisela Escobedo Ortiz - Mexique Waris Dirie - Somalie Manal al-Sharif, Arabie Saoudite Maria Da Graça Samo - Mozambique Thérèse Clerc - France Intissar Al-Hasairi, Libye Madeleine Parent - Québec Triveni Balkrishna Acharya - Inde Francela Méndez, El Salvador Itzel Gonzales - Mexique Léila Gonzalez - Brésil Jo Cox , Angleterre Ellen Gabriel - Canada Viviane Michel - Canada Bahareh Hedayat - Iran Luz Estella Cifuentes - Colombie María Ysabel Cedano - Pérou Vandana Shiva, Inde Djamila Ribeiro - Brésil MILAGRO SALA - ARGENTINE Lesbia Janeth Urquia - Honduras Fatoumata Siré Diakité - Mali ZIBA KAZEMI - IRAN Lucie Kabore - Burkina Faso María Elena Moyano - Pérou CAMILA VALLEJO - CHILI Pakize Nayir, Fatma Uyar et Sevê Demir - Kurdistan Melissa Mollen Dupuis - Canada Simonne Monet-Chartrand - Canada Maria del Socorro Mosquera - Colombie Sabeen Mahmud - Pakistan Kalpona Akter - Bangladesh Michèle Taïna Audette - Canada SONIA GUAJAJARA - BRÉSIL TARANEH MOUSAVI - IRAN Atena Farghadani, Iran Joan Kagezi , Ouganda Rosa Parks - États-Unis Angiza Shinwari - Afghanistan Lalla Moulati Touré - Mali Léa Roback - Canada NEDA AGHA-SOLTAN - IRAN Maxima Acuña Atalaya - Pérou


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité