Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Conseiller ou conseillère technique en lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles et autonomisation économique des femmes - Honduras


Date limite: 17 février 2017 à 23h55
Offert par Oxfam-Québec

Pays : Honduras (Tegucigalpa)

Durée du contrat : 18 mois

Départ : Mars/Avril 2017

Organisations partenaires :

Ce poste est multi-partenariat : il suppose la collaboration du-de la conseiller-ère avec les organisations partenaires qui auront été identifiées comme pertinentes et qui auront exprimé de l’intérêt parmi le bassin local de partenaires d’Oxfam.

Contexte du poste :

La stratégie centrale du programme ACCÈS Innovation (PAI) repose sur l’assignation dans les pays d’intervention de conseillères et de conseillers techniques canadiens (ou résidents permanents) ayant pour mandat d’accroître les capacités techniques, administratives et financières des organisations partenaires locales. Ces appuis doivent permettre aux partenaires d’innover et de générer des changements durables dans leur milieu en matière de croissance économique, de sécurité alimentaire, d’égalité entre les sexes, de bonne gouvernance et de viabilité de l’environnement. Dans cette optique, le programme privilégie le développement de modèles et d’approches d’intervention innovants à travers une démarche qui sera soutenue par un réseau de partenaires canadiens composés d’organisations reconnues de la société civile, d’instituts de recherche ainsi que d’entreprises socialement responsables.

En ce qui concerne la population cible, le programme met les femmes au cœur de toutes ses interventions, car celles-ci sont trop souvent privées d’opportunités et de pouvoir de décision et d’influence. Pour ce faire, Oxfam et ses partenaires mettent en œuvre dans tous les pays d’intervention une stratégie spécifique en matière de justice entre les femmes et les hommes – dont la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles – afin de promouvoir le plein exercice de leurs droits, incluant celui de vivre une vie sans violence.

Mandat :

Sous la responsabilité de la coordonnatrice ou du coordonnateur du PAI dans le pays d’intervention et en étroite collaboration avec ses collègues d’Oxfam (pays, région, siège d’Oxfam-Québec), la conseillère ou le conseiller en lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles et autonomisation économique des femmes effectue son mandat afin d’assurer l’atteinte des résultats du PAI et l’appui aux partenaires dans son champs d’expertise.

Le conseiller ou la conseillère sera appuyé-e par une communauté de pratique globale spécifique composée les conseillers et conseillères des autres pays prenant part à l’initiative, du chargé de programmes en justice entre les femmes et les hommes, de membres du pôle de connaissances d’Oxfam sur les violences faites aux femmes et aux filles, de membres du pôle de connaissances d’Oxfam sur l’autonomisation économique des femmes en agriculture, et de membres du CRI-VIFF (Centre de recherche sur la violence intrafamiliale et faites aux femmes).

Responsabilités et tâches :

Initiative sur les liens entre l’autonomisation économique des femmes et les violences faites aux femmes et aux filles (50 %) :

  • Identifier les partenaires d’Oxfam au Honduras travaillant les thématiques de violences faites aux femmes et aux filles et l’autonomisation économique des femmes.
  • Identifier les programmes et projets d’Oxfam et des partenaires au Honduras en lutte contre les violences faites aux femmes et les programmes et projets en autonomisation économique des femmes.
  • Élaborer une méthodologie d’évaluation de la performance d’Oxfam et des partenaires en matière de transversalisation des actions de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles dans les cadres des programmes et projets d’autonomisation économique des femmes, en cours ou à venir.
  • Établir des synergies entre les partenaires d’Oxfam travaillant en lutte contre les violences faites aux femmes et ceux travaillant en autonomisation économique des femmes, ou soutenir les partenaires travaillant.
  • Créer des liens pertinents entre les programmes et projets d’Oxfam travaillant sur la lutte contre les violences faites aux femmes et les programmes et projets travaillant sur l’autonomisation économique des femmes, et appuyer les équipes d’Oxfam dans l’amélioration de la transversalisation des interventions en violence dans les programmes d’autonomisation économique des femmes.
  • Basé sur les expériences de travail avec les partenaires et les programmes et projets d’Oxfam dans le pays d’affectation, contribuer à l’élaboration de lignes directrices pour l’intégration d’intervention en matière de violences faites aux femmes et aux filles dans le cadre des programmes d’autonomisation économique des femmes.
  • Contribuer à la diffusion des lignes directrices ainsi qu’à la formation des équipes pays et partenaires à leur utilisation.

Développement de la thématique de violences faites aux femmes et aux filles (15 %) :

  • Effectuer une veille des recherches publiées sur la thématique des violences faites aux femmes et aux filles au Honduras et au sein de la confédération Oxfam.
  • Appuyer l’analyse du contexte du pays d’intervention en matière de violences faites aux femmes et aux filles.
  • Coordonner l’élaboration de la stratégie thématique du PAI reliée aux violences faites aux femmes et aux filles ainsi que son articulation à la
  • Stratégie globale d’intervention d’Oxfam dans le pays.
  • Contribuer au développement de nouveaux partenariats et alliances dans le pays (particulièrement avec des organisations féministes et des groupes de femmes) en lien avec la stratégie thématique élaborée.
  • Assurer un lien entre les activités au pays ainsi que les campagnes nationales avec la campagne globale WIN sur les violences faites aux femmes et aux filles

Innovation et renforcement des capacités des partenaires (15 %)

  • Coordonner un plan de formation et d’accompagnement des partenaires et alliés portant sur divers sujets reliés à l’autonomisation économique des jeunes femmes et aux violences faites aux femmes et aux filles.
  • Renforcement des capacités des partenaires favorisant l’autonomisation économique des femmes en VFFF.
  • Renforcement des capacités des partenaires favorisant le travail contre la VFFF en autonomisation économique.
  • Soutenir les partenaires locaux dans l’identification et la planification des innovations qui seront développées en matière de violences faites aux femmes et aux filles dans le cadre du PAI et ce, en collaboration avec les partenaires canadiens.
  • Travailler le thème de la masculinité avec les partenaires et identifier comment orienter ce thème pourrait appuyer le travail sur la problématique.
  • Soutenir la participation active des partenaires locaux dans les campagnes de sensibilisation et les espaces de dialogue appuyés par Oxfam portant sur les violences faites aux femmes et aux filles ; Appuyer les partenaires locaux dans la réalisation ou l’actualisation de leur diagnostic et plan de renforcement organisationnel en ce qui a trait au volet des violences faites aux femmes et aux filles.

Suivi-évaluation-apprentissage (10 %)

  • Coordonner le rapportage – au niveau du programme d’Oxfam dans le pays – des résultats atteints en matière d’autonomisation économique des jeunes femmes et de violences faites aux femmes et aux filles selon les normes établies.
  • Contribuer à la documentation des apprentissages et des innovations réalisés par Oxfam et les partenaires/alliés en matière de violences faites aux femmes et aux filles et dans le cadre des campagnes.

Réseaux d’expertise (10 %)

  • Participer aux réseaux d’expertise d’Oxfam portant sur les violences faites aux femmes et aux filles.
  • Participer aux téléconférences de la communauté de pratique animée par le chargé de programme JFH au siège.
  • Faciliter la participation des partenaires et alliés locaux à des réseaux d’expertise portant sur les violences faites aux femmes et aux filles et en autonomisation économique des femmes, particulièrement ceux coordonnés par Oxfam.
  • Coordonner l’organisation d’échanges d’expériences au Honduras présentant les expériences innovantes mises en œuvre par les partenaires et autres acteurs du développement.
  • Contribuer à faire connaître et rayonner l’expertise d’Oxfam et de ses partenaires dans les réseaux nationaux et internationaux portant sur les violences faites aux femmes et aux filles (articles, conférences, vidéos, témoignages, etc.) et autonomisation économique des femmes.

Exigences :

Statut : Détenir la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente au Canada.

Formation académique : Diplôme universitaire pertinent en travail social, études féministes, développement international, sociologie ou autre domaine connexe.

Expérience professionnelle :

  • Trois (3) ans d’expérience en matière de justice de genre et droits des femmes.
  • Expérience de travail en équipe multidisciplinaire.
  • Expérience de travail en développement international un atout.
  • Expérience internationale : Expérience de travail dans le pays d’affectation un atout.

Compétences spécifiques :

  • Connaissance approfondie et maîtrise de l’approche genre et développement.
  • Expérience de travail significative en lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles.
  • Expérience solide en autonomisation économique des femmes.
  • Gestion axée sur les résultats.
  • Excellentes compétences d’expression orale et écrite.
  • Capacité à travailler en contexte interculturel.
  • Compétences en recherche-action un atout.
  • Facilitation d’ateliers et de formations.
  • Capacité à travailler en contexte interculturel.
  • Capacité à rassembler différentes parties prenantes.
  • Connaissance et compréhension de la situation et du mouvement des femmes/féministe dans le pays d’affectation un atout.

Compétences informatiques : Microsoft Office Suite 2010 (Word, Excel, Outlook et PowerPoint) et Skype.

Langues : Espagnol écrit et parlé (indispensable), français ou anglais écrit ou parlé

Qualités personnelles :

  • Engagement envers la mission d’Oxfam-Québec et ses valeurs, notamment la justice de genre.
  • Leadership inclusif.
  • Sens de la diplomatie et discernement.
  • Capacité à travailler en équipe.
  • Autonomie et sens de l’initiative.
  • Capacité à travailler sous pression.

Conditions :

  • Allocation mensuelle basée sur le coût de la vie dans le pays d’affectation.
  • Augmentation de l’allocation pour un maximum de 2 personnes accompagnatrices.
  • Frais de scolarité pour les enfants.
  • Billets d’avion aller-retour.
  • Assurance voyage, vie et invalidité.
  • Allocation de logement.
  • Allocation de réinstallation au Canada.

Pour postuler :

Faites parvenir votre candidature (CV et lettre d’intérêt), en spécifiant le titre du poste et le pays d’affectation dans l’objet de votre courriel (ex. : lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles et autonomisation économique des femmes – Honduras) à :

recrutement-volontaires@oxfam.qc.ca

Oxfam-Québec souscrit au principe de l’équité en matière d’emploi.

Nous remercions tou(te)s les candidat(e)s pour leur intérêt mais seul(e)s les candidat(e)s sélectionné(e)s seront contacté(e)s.


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde