Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

POSTE DE COOPÉRANT VOLONTAIRE

Conseiller(ère) juridique volontaire pour le Centro de Investigación y Promoción de los Derechos Humanos (CIPRODEH)

Avocats sans frontières Canada


Date limite: 22 novembre 2015 à 23h55
Offert par Avocats sans frontières Canada

POSTE DE COOPÉRANT VOLONTAIRE

  • Poste : Conseiller(ère) juridique volontaire pour le Centro de Investigación y Promoción de los Derechos Humanos (CIPRODEH)
  • Lieu de travail : Tegucigalpa, Honduras – Le poste pourrait amener le volontaire à voyager dans d’autres régions du pays.
  • Durée : 8 mois
  • Date de début : Janvier 2016
  • Langue de travail : Espagnol

Conditions : Le mandat est de nature volontaire. Tous les frais liés à l’affectation (nourriture, logement, assurances, billet d’avion) sont couverts par le programme. Le/a coopérante doit participer à des séances de formations et préparation avant le départ

Autre condition : L’appel est ouvert à tous les candidat(e)s. La priorité sera accordée aux candidat(e)s éligibles aux stages de l’École du Barreau du Québec. Le mandat est reconnu comme stage international par l’École du Barreau du Québec et sera accompagné d’une bourse de 15 000$ pour tout candidat éligible aux stages de l’École du Barreau.

Contexte : Le projet « Protection des enfants, femmes et autres collectivités vulnérables » est mis en œuvre par le consortium formé d’Avocats sans frontières Canada (ASFC) et du Bureau international des droits de l’enfant (IBCR) dans le cadre du Programme de coopération volontaire financé par le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada. Il vise l’amélioration de la protection des droits des enfants, des femmes et des collectivités pauvres et marginalisées, ainsi que le renforcement de la démocratie et de la primauté du droit par l’accès à la justice. Centre pour la recherche et la promotion des droits de l’homme (CIPRODEH)

CIPRODEH a débuté son travail en 1989. Aujourd’hui, CIPRODEH est une organisation à caractère national et professionnel. L’organisation joue un rôle de chef de fil dans la conduite des activités de recherche, de promotion et de plaidoyer en droits humains. Sa vision est de construire une société démocratique, équitable et respectueuse des droits de l’Homme.

Description du poste Le/la conseiller(ère) juridique travaillera sur des questions liés aux migrants, aux réfugiés, aux déplacements forcés et à la traite de personnes.

Caractéristiques du poste

  •  Contribuer à l’élaboration des termes de référence pour chacune des enquêtes visées à la période / méthodologies / horaires de travail / définition des budgets ;
  •  Diriger les processus de recherche et de développer des actions de coordination avec le personnel de la région ;
  •  Tenir des réunions avec des équipes multidisciplinaires dans le triangle nord liées à la zone de travail ;
  •  Organiser des ateliers de formation destinés à la société civile et aux fonctionnaires publics, sur la base des résultats de recherche ;
  •  Coordonner le processus de collecte, l’analyse et la triangulation des informations pour la préparation de l’information de documents de recherche ;
  •  Rédaction de rapports et diffusion des résultats de recherche avec les parties prenantes ;
  •  Participer aux réunions de coordination et de planification de la zone ;
  •  Participer dans le processus de plaidoyer auprès des autorités liées au thème de la migration, les réfugiés, les déplacements par la violence et la traite ;
  •  Participer à des réunions de coordination et de plaidoyer des espaces qui CIPRODEH est partie ;
  •  Projet d’articles sur le travail juridique (principalement pour le site Web de l’ASFC) ;
  •  Effectuer d’autres tâches assignées par la coordination.
  • Principaux produits attendus
  •  Un document / rapport sur la situation des flux migratoires de travailleurs les pays du triangle nord de l’Amérique centrale.
  •  Une recherche juridique et sociale sur la traite des personnes dans le triangle nord, qui doit contenir au moins : termes juridiques connexes ; la traite comme violation des droits humains ; la traite comme une forme de discrimination et de violence contre les femmes et la traite dans le droit international humanitaire et le droit pénal international.
  •  Un protocole d’intervention pour le soutien rapide et efficace aux migrants et aux victimes de la traite, qui peut être mis en œuvre dans les pays du triangle nord de l’Amérique centrale.
  •  Un document de recommandations pour les organisations de la société civile et les fonctionnaires concernant la définition des lignes directrices pour le plaidoyer visant à harmoniser la législation nationale (de chacun des pays du triangle nord) avec les normes internationales des droits de l’Homme liées aux migrants et à la traite de personnes.

Qualifications

  •  Formation universitaire en droit ou dans un domaine pertinent ;
  •  Maîtrise de l’espagnol écrit et parlé ;
  •  Bonne connaissance en droit international des droits humains ;
  •  Connaissance et expérience sur les thèmes de la migration, des réfugiés, des déplacements forcés et de la traite de personnes ;
  •  Capacité à intégrer rapidement les notions de droit interne pour les harmoniser avec les connaissances en droit national ou international ;
  •  Capacité et expérience dans les processus de plaidoyer ;
  •  Capacité à communiquer les résultats ;
  •  Intérêt pour la promotion et la défense des droits humains ;
  •  Grandes capacités pour le travail d’équipe, entregent et intelligence interpersonnelle ;
  •  Disposition à autogérer son travail, à travailler selon un horaire flexible – parfois sous pression – et à se déplacer ou voyager si nécessaire ;
  •  Maîtrise des outils informatiques et de bureautique essentiels à l’accomplissement de sa tâche, notamment les logiciels relatifs au traitement de texte, au courriel, à Internet et les chiffriers ;
  •  Bonne capacité de recherche, de systématisation et de rédaction ;
  •  Capacité à appréhender et à comprendre les différences culturelles et les réalités socio-économiques d’un pays fragile ou en crise.

Atouts

  •  Formation de cycles supérieurs en droit, droits humains et droit international ;
  •  Expérience de travail dans des fonctions similaires aux présentes ;
  •  Expérience de travail au Honduras, ou connaissance du contexte social, économique et juridique du pays.
  • Conditions d’admissibilité
  •  Être citoyen(ne) canadien(ne) ou résident(e) permanent(e) du Canada ;
  •  Être couvert(e) par le régime d’assurance santé de sa province ou par un régime privé ;
  •  Être disponible à participer à cinq jours de formation pré-départ dans la semaine du 14 décembre 2015.

Processus de sélection Les personnes intéressées doivent soumettre leur candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) en espagnol d’ici le dimanche 22 novembre 2015 à 23h59, par courriel : Courriel : recrutement.pcv@asfcanada.ca Svp inscrire comme objet du courriel “Asesor/a jurídico(a) voluntario(a) CIPRODEH 2016”. Nous remercions tou(te)s les candidat(e)s de leur intérêt. Toutefois, seules les personnes sélectionnées pour entrevue seront contactées.


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde