Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Conseiller-ère en appui en plaidoyer et communication


Date limite: 15 mai 2016 à 17h00
Offert par PCV
Types d’emploi: Volontariat/CoopérantE
Lieu de l’emploi: À l’étranger

<CENTER>PROGRAMME DE COOPÉRATION VOLONTAIRE D’APPUI À LA GOUVERNANCE, À l’ÉDUCATION ET AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN HAÏTI

Le Programme de coopération volontaire est géré par un consortium de quatre ONG du Canada, qui, sous le leadership du CECI, offre un programme d’assistance technique et de solidarité fondé sur la coopération volontaire. Ce programme, financé par le Ministère des Affaires Mondiales Canada (MAM), est mis en œuvre par des ONG très expérimentées dans le recrutement et l’envoi de volontaires internationaux. Il s’agit du Centre d’Études et de Coopération Internationale (CECI), actif en Haïti depuis une quarantaine d’années en développement rural et en appui à la société civile, de l’Entraide Universitaire Mondiale du Canada (EUMC), reconnue dans le secteur de la formation professionnelle et technique et du renforcement institutionnel, de la Fondation Paul Gérin-Lajoie (FPGL), très impliquée en éducation fondamentale en Haïti et du Service d’Assistance Canadiennes aux Organismes (SACO) plus spécialisé dans l’appui aux entreprises et à l’administration publique.

DÉFINITION DU MANDAT

Titre du plan d’intervention

Renforcement des capacités institutionnelles des Directions départementales du Sud-Est, de l’Artibonite et du Nord du Ministère de la Planification et de la Coopération externe (DDSE- MPCE, DDN-MPCE) et appui à la gouvernance territoriale Numéro 375

Nom des partenaires haïtiens

MPCE Ministère de la Planification et de la Coopération externe Niveau central de la coordination des directions départementales et la direction générale et les Directions départementales du Sud-Est, de l’Artibonite et du Nord.

Titre du poste

Conseiller-ère en appui en plaidoyer et communication

Composante

Gouvernance

Contexte et problématique dans lesquels s’inscrit le mandat

Le Ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE) a pour mission principale de : « Conduire, animer et piloter le processus de planification du développement économique et social du pays et de coordonner l’assistance externe en support à l’effort national de développement ». Ses principales fonctions sont : La Fonction prospective qui lui permet de déterminer les orientations globales de développement à long terme ; La Fonction de coordination stratégique et opérationnelle qui lui permet d’assurer la cohérence des actions de développement national ; La Fonction d’encadrement qui lui permet de fournir l’appui technique en matière de planification aux Ministères sectoriels, Institutions Publiques, Collectivités territoriales et Groupes organisés de la Société Civile ; La Fonction de coordination de l’aide externe qui lui permet d’assurer une meilleure adéquation et intégration de l’aide externe en appui aux priorités de développement économique et social d’Haïti. Le Ministère de la Planification et de la Coopération externe, eu égard à sa mission et ses attributions, représente un instrument collectif de développement.
Les directions départementales du MPCE sont les points focaux liant les directions et les coordinations départementales ainsi que les différents partenaires et acteurs du département. Leur mission première est d’animer, de coordonner et de planifier le développement local.
En Artibonite, depuis 1990, le MPCE a mis en place un certain nombre de mécanismes AD-HOC (les tables de concertation départementale et communale) dans le but de faciliter et de développer un processus participatif permettant aux divers acteurs locaux du développement de contribuer aux prises de décision et au suivi des activités de développement, en attendant le fonctionnement des assemblées de section communale, municipale et départementale prévues par la constitution. Par ailleurs, un mécanisme de coordination, le Conseil Technique de Département (CTD), constituant un espace de coordination et de suivi de la bonne marche des institutions déconcentrées de l’État, assiste le Délégué dans l’accomplissement de ses différentes missions et attributions, selon les articles 28 et 34 du décret du 17 mai 1990.

Le CTD est composé :

  • des vice-délégués d’arrondissements
  • du Secrétaire général de la Délégation
  • des directeurs de tous les services ministériels déconcentrés

Le Conseil Technique de Département aide le Délégué :

  • à exercer la tutelle de l’Etat sur les collectivités territoriales
  • à assurer la coordination des actions menées par les différents services territoriaux déconcentrés
  • à coordonner les services de protection civile
  • à faciliter l’accès des administrés aux services collectifs
  • à mieux assurer le suivi des actions sectorielles de développement.

Cette structure a été aussi implantée au niveau de l’Artibonite au cours de la décennie ‘90 mais son fonctionnement a été souvent perturbé par les changements politiques intervenus durant la période allant de 1994 à 2004. En 2011, la DDA-MPCE a sollicité l’appui technique au Programme de Coopération volontaire (PCV) pour l’aider à renforcer cette structure, de coordination fonctionnant sous la présidence du Délégué départemental. Cet appui s’est étendu dès le départ aux mécanismes ad-hoc en particulier les Tables de Concertation départementale et Communale (TCD) comme faisant partie de l’ensemble des mécanismes de concertation. En 2015, en commun accord avec ses partenaires de la composante gouvernance, le PCV a lancé un processus de capitalisation en vue de vulgariser l’expérience de la redynamisation du CTD de l’Artibonite afin de faciliter sa réplication au niveau des autres départements de la république. Cependant cet objectif c’est vite heurté, malgré la bonne volonté de certaines directions départementales du MPCE, à un manque de compréhension du rôle du CTD et son intérêt comme mécanisme de coordination dans un mode de gestion décentralisée des affaires de l’État.

Responsabilités générales Compte tenu de l’importance des résultats atteints par le CTD de l’Artibonite (CTD-A) au niveau de la coordination des actions sectorielles de développement, la conseillère ou le conseiller volontaire, en collaboration directe avec le Chef de projet, les Coordonnateurs (es) régionaux et la CV en communication appuiera le PCV à mettre en œuvre une stratégie de communication et de plaidoyer qui vise à gagner l’adhésion des pouvoirs législatif et exécutif de l’état haïtien en ce qui concerne le bien fondé d’étendre l’expérience du CTD-A dans le cadre de la modernisation des structures de l’état haïtien.

Activités spécifiques

Les activités spécifiques du-de la conseiller-ère volontaire :

  • Renforcer le MPCE central pour une appropriation des produits de la capitalisation du CTD
  • analyser la documentation disponible sur le CTD et déterminer les acteurs et les cibles ainsi que les canaux, supports, moyens et outils appropriés ;
  • élaborer différentes stratégies et actions de communication et de plaidoyer et veiller à leur mise en œuvre afin d’augmenter l’adhésion des autorités à la démarche du CTD et à son appropriation
  • Proposer un chronogramme détaillé pour la mise en œuvre de la stratégie de Communication et du plaidoyer ;
  • Veiller à la participation des représentants du MPCE dans les activités proposées.

Résultats attendus

  • Une stratégie de communication et de plaidoyer est mise en œuvre par des actions concrètes
  • Des leaders au niveau législatif et exécutif ainsi que des leaders d’opinion s’approprient la démarche du CTD-A.

Résultats de programmation (modèle logique)

Résultats immédiats de programmation visés par le mandat*

Amélioration des capacités du partenaire en gestion
> Amélioration des capacités du partenaire en communication et plaidoyer

Résultats intermédiaires de programmation visés par le mandat*

Le partenaire applique les notions de gestion acquises

  • En communication et plaidoyer.

Résultats visés en lien avec la stratégie ÉFH Dans le cadre du mandat en lien avec le PI

Capacités accrues des femmes (capacités techniques, organisationnelles, de gestion et de leadership).

Résultats visés en lien avec la stratégie environnementale Dans le cadre du mandat en lien avec le PI

Sensibiliser les membres des partenaires à la préservation de l’environnement
Profil de qualification

  • Diplôme d’études universitaires en affaires publiques et relations internationales ou dans un domaine pertinent.
  • Expérience en communication et en plaidoyer auprès des instances étatiques
  • Expérience de travail avec les institutions gouvernementales.
  • Canadiens ou résidents permanents seulement*

Compétences requises

  • Sensibilité aux questions liées au genre,
  • Engagement à travailler en équipe en adoptant une attitude positive dans un esprit de collaboration,
  • Flexibilité et facilité d’adaptation dans un contexte difficile,
  • Bonne capacité de communication et de relation interpersonnelle,
  • Connaissance de la mission du MPCE et des enjeux/défis liés à la déconcentration et décentralisation en Haïti, un atout,
  • Expérience de travail dans un pays en voie de développement, souhaitable,
  • Connaissance du créole haïtien, un atout,
  • Très bonne connaissance du français parlé et écrit,
  • Autonomie dans l’organisation de son travail,
  • Tact et patience.

Lieu d’affectation

Port au Prince avec des déplacements dans le pays

Durée de l’affectation : 3 mois
Date de séjour : Juin à Août 2016
Type d’affectation : Court terme Nord-Sud

Informations complémentaires

Le ou la CV travaillera en étroite collaboration avec les personnes désignées par l’organisation et sera logé(e) au Guest House du Programme à PaP.

Pour postuler

Envoyer votre candidature à Lydia Halley Soucy à l’adresse suivante : lhsoucy@fondationpgl.ca, et ce, avant le 30 avril 2016.


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde