Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Charlotte croyait en la démocratie, la liberté d’expression et le fait d’avoir une chance équitable. Je ne pense pas qu’elle ait pu imaginer qu’on lui ôterait la vie pour ses convictions. J’ai perdu mon amie, ma partenaire, ma confidente et la vie ne sera plus pareille sans elle » (Son mari Deo Ndikumana, 2015).

— Charlotte Umugwaneza, Burundi

Charlotte Umugwaneza, Burundi

Vice-présidente du Mouvement pour la solidarité et le développement

Charlotte Umugwaneza était la vice-présidente du Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD), un parti d’opposition pour le quartier de Cibitoke au nord de Bujumbura, et était une militante anti-corruption et adhérente du Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie. Alors qu’elle avait décidé de déménager de son quartier suite à des menaces récurrentes, elle est disparue en octobre.

Elle est retrouvée morte peu de temps après, laissant le mystère sur les circons-tances de sa disparition. L’hypothèse d’un assassinat n’est pas exclue. Elle est décédée le 17 octobre 2015.

Depuis plus d’un an, le Burundi est plongé dans une crise démocratique provoqué par le président sortant Pierre Nkurunziza qui s’est présenté pour un troisième mandant. Cette décision est controversée, car les accords d’Arusha qui mirent fin à la guerre civile en 2006 précise que Le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. Cependant, la cour constitutionnelle valide la candidature du président Nkurunziza.

Ce troisième mandat entraine d’importantes manifestations, ainsi qu’une tentative de coup d’état qui échoue. La répression contre les manifestants de 2015 se poursuit au point d’entraîner en décembre 2015 l’adoption d’une résolution en faveur d’une commission enquête à l’ONU, de même que l’ouverture d’une enquête par la Cour Pénale Internationale en avril 2016.




Marisela Escobedo Ortiz - Mexique Sabeen Mahmud - Pakistan Maria del Socorro Mosquera - Colombie Rosa Parks - États-Unis Thérèse Clerc - France Consuelo Garcia - PERU Kalpona Akter - Bangladesh Atena Farghadani, Iran Berta Caceres, Honduras Waris Dirie - Somalie Rosa Emilia Salamanca Gonzalez - Colombie Pakize Nayir, Fatma Uyar et Sevê Demir - Kurdistan Maxima Acuña Atalaya - Pérou Joan Kagezi , Ouganda María Elena Moyano - Pérou Intissar Al-Hasairi, Libye Michèle Taïna Audette - Canada Léa Roback - Canada Jo Cox , Angleterre Triveni Balkrishna Acharya - Inde Simonne Monet-Chartrand - Canada Léila Gonzalez - Brésil Vandana Shiva, Inde Lalla Moulati Touré - Mali Nadia Vera, Mexique Madeleine Parent - Québec Angiza Shinwari - Afghanistan Myriam Merlet - Haïti María Ysabel Cedano - Pérou Losana McGowan - Îles Fidji Shaimaa El-Sabbag - Égypte Melissa Mollen Dupuis - Canada Rigoberta Menchú - Guatemala Anne-Marie Coriolan - Haïti Francela Méndez, El Salvador Lesbia Janeth Urquia - Honduras Mohtarma Benazir-Bhutto, Pakistan Ellen Gabriel - Canada Maya Surduts - France Viviane Michel - Canada Itzel Gonzales - Mexique Caylah - Madagascar Maria Da Graça Samo - Mozambique Aminata Traoré - Mali Mama Koité Doumbia, Mali Claudine Chaulet - Algérie Manal al-Sharif, Arabie Saoudite


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde