Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Care Canada - Coordonnateur (trice) de l’unité de Gestion du Consortium - Tchad


Date limite: 18 mars 2016 à 17h00
Types d’emploi: Volontariat/CoopérantE
Lieu de l’emploi: À l’étranger

CARE Canada est présentement à la recherche d’un/une Coordonnateur (trice) de l’unité de Gestion du Consortium pour notre bureau pays au Tchad.

1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION DE LA MISSION ET DU POSTE :

CARE International est présent au Tchad depuis 1974 et intervient auprès des populations locales et des réfugiées dans les régions situées au Centre, à l’Est, et au Sud du pays et ce, par l’entremise de ses différentes bases installées à Biltine, Goré, Maro et Haraze. Le bureau national est à N’Djamena. CARE vient d’ouvrir une base à Bol, dans la région du Lac, en consortium avec d’autres organisations humanitaires pour répondre à la crise de Boko Haram.

Dans sa stratégie de 2014- 2018, les interventions de CARE Tchad sont axées autour des trois priorités programmatiques à savoir : (1) le renforcement de la résilience des femmes et filles vulnérables aux changements climatiques ; (2) Le droit et autonomisation des femmes et des filles ; et (3) la réponse humanitaire, et en transversal, l’égalité homme femme ainsi que la gouvernance. L’approche de travail/rôle de CARE sera essentiellement centrée sur l’introduction de nouveaux modèles programmatiques porteurs d’innovations et d’impact, sur le partenariat renforcé avec les parties prenantes et autres organisations, sur les institutions locales et la société civile, sur la mise à l’échelle et sur le plaidoyer.

Suite aux attaques de Boko Haram qui ont affectées la région du Lac et les besoins humanitaires qui s’en sont résultés, CARE, ACF, COOPI et Handicap International (HI), sur la base d’une évaluation initiale à laquelle ont participé 3 d’entre elles, ont décidé de créer un consortium pour répondre aux besoins humanitaires identifiés dans les domaines clefs de la sécurité alimentaire, de l’Eau Assainissement et Hygiène, de la protection de l’enfance et du soutien psychosocial, mais aussi sur la prise en compte des personnes à besoins spécifiques. L’objectif global du projet est de contribuer au renforcement durable de la résilience des populations vulnérables affectées par la crise au Lac Tchad à travers une intervention multisectorielle qui permet de couvrir leurs besoins et leur accès aux services essentiels. L’intervention ciblera notamment les sous-préfectures de Bol, Baga Sola et Liwa et couvrira environ 103,000 personnes affectées.

Pour mettre en œuvre cette intervention, dont la requête de financement est soumise à ECHO, les ONGs membres du consortium (CARE, ACF, COOPI et HI), sous le leadership de CARE, ont mis place une Unité de Gestion composée pour assurer le leadership/coordination harmonieuse de cette Intervention.

Le/la Coordonnatrice de l’Unité de Gestion du Consortium est la personne clef assurant le leadership de la gestion opérationnelle de ce Projet en vue d’assurer : la cohérence avec l’ensemble des membres du consortium, la facilitation des contacts et communication avec les différents acteurs sur le terrain, la supervision du respect du protocole d’entente et des engagements envers le bailleur, ainsi que de soumettre les préoccupations éventuelles au Comité de Pilotage du Projet.

Objectif du Projet : Contribuer au renforcement durable de la résilience des populations vulnérables affectées par la crise au Lac Tchad à travers une intervention multisectorielle qui permet de couvrir leurs besoins et leur accès aux services essentiels.

2. SUPERVISION DU POSTE : Le Coordonnateur de l’unité de Gestion du Consortium sera supervisé par le Directeur de la Mission de CARE Tchad assurant la présidence du Comité de Pilotage du projet dans son ensemble.

3. RESPONSABILITES PRINCIPALES DU POSTE : Le Coordinateur de l’Unité de Gestion du Consortium pour la mise en œuvre du projet « Assistance multisectorielle aux populations vulnérables affectées par la crise de la région du lac Tchad », est le chef d’équipe de 4 membres (Expert Suivi-Evaluation, Expert Sécurité, Administrateur Logisticien et un Chauffeur). Il est responsable de la Coordination et de la qualité de la gestion du projet à travers une communication constante et efficiente entre les différents membres du consortium. Il a la responsabilité de la mise en place d’un cadre d’échange et de partage sur les leçons apprises et les bonnes pratiques entre les membres.

Sa fonction de base est d’assurer : une programmation de qualité, une gestion efficace des ressources (humaines, logistiques et financières). Il doit établir et favoriser des relations de qualité avec les bailleurs, les autres membres du Consortium, le CMP (CARE France), les bénéficiaires, les partenaires et les autorités, tout en assumant la responsabilité du plaidoyer. Il prépare et organise les réunions du comité du pilotage du consortium composé des chefs de mission.

Le Coordonnateur de l’Unité de Gestion constitue l’interface entre CARE et les autres membres du consortium. Il est responsable de la consolidation et de la soumission des rapports selon une périodicité convenue contractuellement.

4. TÂCHES SPÉCIFIQUES

4.1 Coordonner les interventions du Programme en relation avec les 4 membres du Consortium en vue d’assurer sa mise en œuvre selon les objectifs.

  • Coordonne la mise en œuvre du programme conformément au contrat approuvé par le bailleur, aux plans d’actions et au budget, et ce, de manière cohérente ;
  • Représente le programme auprès des autorités, des acteurs humanitaires et du bailleur ;
  • Participe à toute rencontre jugée utile, au niveau national ou international, pour la mesure et la démonstration de l’impact pour le programme ;
  • Est le porte-parole du consortium pour toutes rencontres/activités en lien avec les interventions du Consortium ;
  • Organise les réunions périodiques de planification et d’échange avec les responsables de projet des membres du consortium ;
  • Coordonne et facilite la communication entre les membres du consortium afin d’assurer une gestion harmonisée des activités ;
  • Prépare et organise les réunions de planification et d’évaluation périodiques ainsi que celle du comité de pilotage ;
  • Crée les conditions favorables pour les échanges et le partage des leçons apprises et favorise l’apprentissage entre les membres ;
  • Assure la bonne qualité de la planification des projets ;
  • Valide, suit et évalue le travail du personnel sous sa supervision ;
  • Apporte appui et conseil dans l’identification des partenaires locaux, dans la contractualisation des accords, dans la mise en œuvre de qualité des projets, dans le respect des normes et dans le Suivi et Évaluation ;

4.2 Assure le bon reportage du programme selon les contrats et la documentation des leçons apprises et résultats du Programme

  • Assure la centralisation, la revue et la compilation des rapports périodiques et annuels envoyés par les différents membres du consortium à soumettre conformément au canevas de rapportage indiqué par le bailleur ;
  • Appuie l’Expert Suivi-évaluation dans la préparation et l’organisation des évaluations (Étude de base, mi-parcours et final) ;
  • Appuie l’Expert Sécurité dans le processus du suivi de la situation Sécuritaire et dans la gestion des relations avec les autres membres du Consortium sur le respect des règles sécuritaires ;
  • Entreprend des missions/visites sur le terrain afin d’évaluer les conditions de mise en œuvre des sites d’interventions membres du Consortium ;
  • Assure (en lien avec l’Expert Suivi-Évaluation et Apprentissage) la coordination de la centralisation des informations et données afin d’évaluer l’impact des activités et supporte le plaidoyer (local, national, international, bailleur) ;
  • Rendre compte régulièrement au Comité de Pilotage sur les blocages éventuels dans la mise en œuvre du Projet et ou des conditions de collaborations entre les membres du Consortium pour y trouver des solutions ;

4. 3 Coordonne l’utilisation de toutes les ressources techniques pour le consortium

  • Assure la régularité des demandes de fonds auprès d’ECHO en collaboration avec les finances de CARE Tchad, CARE France et les Responsables Administratifs et financiers des agences membres du Consortium ;
  • Assure que les membres du Consortium transmettent dans le délai requis leurs demandent de transferts de fonds à CARE ;
  • Assure l’utilisation rationnelle des ressources gérées par l’unité de Gestion ;
  • Assure une saine gestion des suivis budgétaires de tous les membres du Consortium ;
  • Élabore et/ou assure le contrôle de qualité des termes de références pour la sélection des prestataires de services notamment dans le cadre de la gestion de la base du Consortium ;
  • Assure le respect des conditions d’une gestion saine et équitable des ressources de la base du Consortium à Bol en lien avec l’Administrateur Logistique.

4 .4 Assurer d’autres responsabilités ou tâches qui lui sont confiées par son superviseur

5. CONDITIONS DE TRAVAIL :

  • Conditions particulières : poste non accompagné
  • Le poste sera basé à Bol avec des fréquents déplacements sur le terrain en appui aux équipes des projets et à N’Djamena pour participer aux réunions du Comité de Pilotage et autres rencontres jugées nécessaires ;
  • Le/la coordinateur (trice) de l’Unité de Gestion évoluera sous la supervision directe du Directeur de la Mission de CARE Tchad. Il/elle appuiera de façon active son superviseur dans l’évaluation de ses performances administratives, financières et programmatiques.
  • Il/elle entretiendra des relations de travail avec le Directeur Adjoint Programme, le Directeur Adjoint Support de CARE Tchad et les Chefs de Piliers.
  • Il/elle entretiendra des bonnes relations de travail avec les chefs de projets des Agences membres du Consortium.

6. QUALIFICATIONS MINIMALES, EXPERIENCES ET APTITUDES PROFESSIONNELLES REQUISES

  • Éducation : au minimum BAC+5 (e.g. Master 2) dans les disciplines pertinentes (Sciences Agronomiques, Hydrauliques, Économie Rurale, Sciences Sociales, Science de l’Administration… ou une combinaison équivalentes d’expériences, etc.) ;
  • Un minimum de 5 ans d’expérience de gestion et mise en œuvre des programmes d’Urgence dans les pays en développement. L’expérience du contexte de travail au Tchad et/ou au Sahel serait un atout majeur ;
  • Expérience de 3 ans avec une ONG International à titre d’expatrié ;
  • Avoir une expérience de contact avec les bailleurs de fonds. La connaissance des procédures d’ECHO est une Exigence de ce poste ;
  • Avoir une grande expérience dans la gestion d’un Consortium impliquant au moins 3 Organisations ;
  • Une expérience prouvée de mise en œuvre des programmes d’urgence dans un contexte de complexité sécuritaire et logistique élevé ;
  • Avoir une forte capacité et aptitude de communication interpersonnelle y compris le développement des relations de collaboration productive avec le personnel et les acteurs externes ;
  • Démontrer une habilité à gérer des plans de travail et des priorités et de travailler de manière autonome dans un environnement de stress et avec des moyens limités ;
  • Avoir une excellente aptitude linguistique et une maitrise parfaite du Français et de l’anglais à l’écrit et à l’oral ;
  • Avoir une excellente maitrise de l’outil informatique : EXCEL, Word, Power point, autres logiciels de gestion des bases de données (SPSS ; Sphinx, etc.).

Supervision et Gestion de Personnel

Nombre de Personnel International Gérée par cette position 0
Nombre de staff National sous ses responsabilités 5

Sûreté et sécurité :

Le titulaire du poste se conformera aux politiques de sûreté et de sécurité, ainsi qu’aux procédures de CARE. Elle/Il devra promouvoir un environnement de travail sain et sécuritaire, et de favoriser une culture de Sûreté et sécurité.

À propos de CARE
Fondée en 1945, CARE est l’une des principales organisations humanitaires internationales de lutte contre la pauvreté dans le monde. Présente dans plus de 80 pays, CARE œuvre auprès des communautés les plus démunies pour améliorer les services de base en matière de santé et d’éducation, les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire des populations rurales, l’accès à l’eau potable et aux installations sanitaires. CARE tente aussi d’élargir les perspectives économiques, d’aider les populations vulnérables à s’adapter aux changements climatiques et de fournir une aide cruciale quand surviennent des situations d’urgence. CARE travaille plus particulièrement avec les femmes et les filles victimes de la pauvreté parce que, lorsqu’elles ont accès aux ressources adéquates, elles ont le pouvoir d’aider des familles et des communautés entières à s’affranchir de la pauvreté. Pour en savoir plus, consultez le site www.care.ca

Si vous êtes une personne qui adore relever des défis, aime faire partie d’une équipe dynamique et vous êtes déterminé à améliorer les choses, alors cette opportunité de carrière est pour vous. Veuillez présenter votre candidature directement en ligne à bit.ly/1QoqNN7 ou en visitant notre page carrières àwww.care.ca avant le 18 mars 2016.

Durée du contrat : 1 an
Statut du poste : non-accompagné
Ce poste est conditionnel à l’approbation du bailleur.
Date de début : mars 2016


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde