Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Bulletin CQFD Mai 2014


Dernier ajout : 13 avril 2015, par Anne Delorme

1. Le CQFD se joint en soutien des 200 jeunes filles enlevées au Nigéria le 14 avril 2014

Le CQFD de l’AQOCI souhaite se joindre au mouvement international en soutien aux plus de 200 jeunes filles enlevées au Nigéria le 14 avril 2014. Le groupe extrémiste Bokoharam a déjà fait plusieurs milliers de morts au Nigeria depuis le début de son insurrection en 2009, au cours d’attaques visant des écoles, des églises, des mosquées et des symboles de l’État et des forces de l’ordre. L’enlèvement de 276 adolescentes constitue l’attaque la plus choquante.

Des centaines de personnes ont manifesté au Nigeria et partout dans le monde pour demander aux forces de sécurité de redoubler d’efforts. Tout en étant solidaire avec les enlèvements, plusieurs groupes de femmes en Afrique réclament la même rapide prise de conscience, mobilisations et suivis de la même envergure pour des problèmes nationaux. Par exemple au Cameroon, une action fut planifié le 25 mai pour la fête des mères pour attirer l’attention sur le trafic des enfants et jeunes filles.

Vous trouverez ci-joint la déclaration publiée par la FIDH et la la Pétition : Bring Back Our Girls and End the Abduction of Women and Girls in Nigeria. Nous invitons les membres de l’AQOCI et du CQFD à cosigner cette déclaration, afin d’appeler avec nous :

  • Le gouvernement nigérian, avec le soutien de la communauté internationale, à tout mettre en œuvre pour retrouver les jeunes lycéennes et faire traduire en justice les responsables de ces crimes de guerre et crimes contre l’humanité.
  • Le gouvernement nigérian à assumer ses responsabilités sur l’ensemble du territoire nigérian, en prenant toutes les mesures nécessaires pour prévenir et punir de tels crimes, dans le respect des droits humains, en protégeant la population civile et en venant en aide aux victimes.
  • La CPI à ouvrir une enquête sur ces crimes graves et impunis au Nigeria.

Si vous souhaitez vous associer à cette action, ajoutez au texte le nom de votre organisation, publiez le sur votre site internet, et faîtes le nous savoir au plus vite par retour de mail. Et ne manquez pas de nous tenir informés de toute action que vous entreprenez en soutien aux lycéennes nigérianes. Nous les valoriserons sur le site de la FIDH, afin de témoigner de la mobilisation de notre mouvement.

PDF - 53.6 ko Soutenir les droits des femmes au Nigeria c’est lutter contre l’obsucrantisme de Boko Haram


2. Le Réseau francophone EHF de l’OIF signe la pétition mondiale lancée par la directrice exécutive de ONU Femmes à New York au soutien de nos filles enlevées au Nigeria depuis le 14 avril. Elle se joint à la campagne "Bring Back Our Girls".

Word - 17.3 ko Eminent figures urge global effort to help free kidnapped Nigerian schoolgirls


3. Dans le Nord-est du Nigéria, les attaques et les enlèvements sont devenus monnaie courante (AWID) 09 mai 2014 Le récent kidnapping de centaines de lycéennes de leur pensionnat à Chibok, Borno dans le nord-est du Nigeria n’est pas un incident isolé. Les rapts sont monnaie courante dans les communautés de trois états du nord-est du Nigeria. Le Dossier du Vendredi de cette semaine est consacré à l’entrevue de Janine Morna, Chargée de recherche sur le site Watchlist on Children and Armed Conflict [i] qui nous a parlé de ses récentes recherches sur les abus commis contre les enfants dans le cadre du conflit qui sévit dans le nord-est du Nigeria et qui oppose les autorités au groupe Boko Haram.
4. Creuser plus loin : pour une meilleure action en faveur des droits mondiaux des filles et des femmes

Nous connaissons tous l’importance d’investir dans l’avenir des femmes et des filles et pourtant, les programmes et les organismes les appuyant souffrent cruellement de financement insuffisant. Dans un effort visant à palier à cette lacune, je suis heureuse de partager Creuser plus loin : pour une meilleure action en faveur des droits mondiaux des filles et des femmes avec vous. Ce rapport est au sujet de l’appui et du financement canadien pour les droits des femmes au niveau international,

Le rapport répond au besoin identifié par le Women’s Rights Policy Group, pour une compréhension systématique et commune du soutien canadien envers les droits des femmes à l’étranger est devenue indéniable et essentielle afin de constituer une fondation visant à améliorer les levées de fonds et de renforcer la programmation.

Les chercheurs ont exploré les divers types de programmes visant les filles et les femmes menés par les OSCs, les tendances d’octroi de subventions internationales par les fondations canadiennes et la tendance de financement des programmes visant l’égalité sexuelle du ministère des Affaires étrangères du commerce et du développement (anciennement l’ACDI).

Le rapport permet d’identifier des stratégies et des actions visant à renforcer les initiatives canadiennes de soutien envers les droits des femmes partout sur la planète au cours de la prochaine décennie ainsi que d’accroitre les dons faits au Canada.

5. Le réseau Canadien des femmes, la paix et la sécurité

Le réseau Canadien des femmes, la paix et la sécurité (The Women, Peace and Security Network-Canada) vient de publier un nouveau rapport sur Le Plan d’action du Canada pour la mise en oeuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité

Il est disponible sur le site GSN-C : http://bit.ly/1jlIl0ten angais

Le rapport est une réflexion sur le plan d’action du gouvernement du Canada et les deux rapports d’étape qui ont été publiées plus tôt cette année.
6. Conférence "genrée" : Outil EFH Engagement du Public

Un outil visant à donner des ressources pour faciliter l’organisation de conférences assurant une parité hommes/femmes (conférencières, spécialistes, académiques, etc) :

http://feministphilosophers.wordpress.com/2011/03/26/how-to-avoid-a-gendered-conference/

7. Le Sous-comité canadien de la Campagne internationale pour mettre fin à la violence contre les femmes et le viol dans les conflits a mis au point un ensemble de messages clés qui seront présentés au gouvernement du Canada en mai. Pour plus d’informations, s’il vous plaît voir le document ci-joint.

Word - 49.4 ko Letter and key messages campaign to stop rape and gender violence in conflict


8. A Call to Action : Women, Religion, Violence, and Power Nouveau livre par Jimmy Carter Jimmy Carter lance un appel à l’action : La discrimination et la violence contre les femmes et les filles du monde est la violation la plus grave, omniprésente, et ignoré des droits fondamentaux de l’homme. Le président Carter a été encouragé à écrire ce livre par une large coalition de leaders de toutes les religions. Son rapport urgent analyse un système de discrimination qui s’étend à toutes les nations. Les femmes sont privées de l’égalité des chances dans les pays riches et la « propriété » par les hommes dans d’autres, forcé de subir la servitude, le mariage des enfants, et les mutilations génitales. Les plus vulnérables, avec leurs enfants, sont piégés dans la guerre et la violence.

9.Actualités Canadiennes

Violences sur les femmes autochtones, un tabou canadien AWID 22 mai 2014 Les enlèvements ou les disparitions, la prostitution et parfois même les meurtres inexpliqués sont le lot fréquent des femmes autochtones au Canada où ce sujet de société reste tabou même si l’ONU vient de dénoncer un "phénomène inquiétant".

Les quotas sont l’une des mesures à envisager pour permettre la pleine contribution des femmes à la gouvernance des entreprises du Québec. C’est l’opinion de près de 75 % des membres sondées par l’Association des femmes en finance du Québec (AFFQ).

Le Conseil du statut de la femme espère mettre fin aux « boys club » en politique

Le Conseil du statut de la femme (CSF) espère relancer le débat sur la représentativité des femmes en politique. La rampe de lancement pourrait bien être le déclin du nombre de femmes élues à l’Assemblée nationale le 7 avril.


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde