Accueil du site - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Atelier : Les négociations pour les accords de paix en Colombie : le rôle de la solidarité internationale


Vendredi 6 mai 13:00-16:00, Développement et Paix

Dans le cadre d’une tournée canadienne en appui aux processus de paix en Colombie :

Le Projet Accompagnement Solidarité Colombie (PASC) et l’Association québécoise des organismes pour la coopération internationale (l’AQOCI) en collaboration avec le Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL), L’Entraide Missionnaire (L’EMI) et le Centre international de solidarité ouvrière (CISO) vous invitent à un atelier portant sur le rôle de la solidarité internationale dans les négociations des accords de paix en Colombie.

Cet atelier vise à faire connaître les attentes des acteurs des négociations envers les mouvements sociaux internationaux. L’exemple de la Colombie nous permet de mesurer l’importance des appuis que nous pouvons apporter dans les processus de paix.

Contexte  :

Le gouvernement colombien de Juan Manuel Santos et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) sont engagés depuis 2012 dans des négociations de paix. En mars 2016, des pourparlers ont également été annoncés avec l’Armée de libération nationale (ELN). Ces processus visent la fin d’un conflit armé d’un demi-siècle ayant contribué au déplacement forcé de 6 millions de Colombiens et Colombiennes et ayant causé la mort de plus de 220 000 personnes, dont une vaste majorité de civils. C’est un pas important dans l’histoire colombienne, traversée par les injustices et la violence. Mais la paix ne signifie pas nécessairement la fin de la violence, de la militarisation et des inégalités. La question de la répartition des terres est centrale pour comprendre ce conflit et ses origines. Seulement 14 % d’une élite de grands propriétaires terriens possède 80 % des terres parmi les plus fertiles. De nombreuses terres ont été volées, abandonnées, ou prises par la force au cours du conflit. Le processus de paix amorcé soulève des questions fondamentales :

  • Quels sont les enjeux de la réforme agraire et de la possession de la terre et des ressources ?
  • Quelles sont les perspectives de défense des droits humains dans le système de justice ? Mettra-t-on fin à l’impunité ?
  • Est-ce que de nouveaux espaces démocratiques permettront une plus grande participation des mouvements sociaux ?
  • Quelle est l’influence de la solidarité internationale ?

L’écrivain, sociologue et journaliste Colombien Alfredo Molano Bravo lancera le dialogue sur ces questions.

M. Molano Bravo est né à Bogota en 1944. Il a rédigé plus d’une quinzaine d’ouvrages qui décrivent l’histoire du conflit colombien. Ses œuvres, inspirées des réalités des populations habitant les régions rurales, souvent victimes de violence, témoignent d’une société profondément divisée par les régionalismes où de multiples acteurs contribuent à façonner la complexité du conflit.

Une traduction simultanée sera disponible de l’espagnol au français.

 : Développement et Paix, salle de rencontre au 4e étage, 1425, boul. René-Lévesque Ouest, Montréal
Frais : Gratuit
Inscription : Veuillez écrire un courriel à Katina Binette à kbinette@aqoci.qc.ca pour confirmer votre présence.





Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde