Bannière JQSI 2016
Asmaël Thériault
Asmaël Thériault

Il faut se parler d’avenir parce que la société que nous bâtissons ensemble maintenant sera la fondation de la société de demain.

— Asmaël Thériault

Asmaël Thériault

« Je m’appelle Asmaël,

Je suis étudiant à l’UQÀM en enseignement de la musique au primaire et secondaire. Je suis né au Bénin où j’ai vécu 5 ans avant de me faire adopter par ma mère québécoise. Lorsque j’étais petit, j’ai eu quelques mauvaises expériences à cause de la couleur de ma peau. Plus tard, j’ai compris que la différence peut mener à la méfiance et qu’il est primordial qu’une société transmette des valeurs de tolérance dès le plus jeune âge. Selon moi, les nouveaux arrivants sont une brochette de talents et de cultures contribuant à l’épanouissement de la communauté québécoise.

C’est pourquoi lorsque j’ai vu que le CRÉDIL organisait un stage de trois semaines de solidarité international dans mon pays d’origine, le Bénin, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion. Pour les jeunes adoptés ou pour les enfants d’immigrants nés au Québec, aller voir dans notre pays d’origine aide beaucoup à se comprendre. Il faut savoir d’où on vient pour savoir où on va. Dans le stage du CRÉDIL, nous avons eu la chance de côtoyer les sœurs Saints-Cœurs de Jésus-Marie en leur donnant un coup de main dans leur école à Bohicon. L’échange et le contact avec les enfants fut une expérience troublante et inoubliable. Voir ces enfants aussi heureux avec si peu et croquer dans la vie avec autant de simplicité nous remet en question sur notre rapport à l’argent et au bonheur. Nous avons fait une vidéo promotionnelle pour recruter des futures stagiaires du CRÉDIL. Nous avons aussi eu la chance de suivre des cours de musique africaine au Centre Ouadada avec des professeurs de percussions et de danse très compétents. Ce stage était vraiment bien parce qu’on a donné un peu et on a reçu de l’Afrique. C’est un échange. M’imprégner d’une autre culture et en ramener les côtés positifs dans mon quotidien québécois est une expérience qui m’amènera certainement à être un jeune proactif dans ma communauté. Comprendre ailleurs pour agir ici, c’est là que le slogan du CRÉDIL prend tout son sens.

Moi, je crois, qu’il faut se parler d’avenir parce que la société que nous bâtissons ensemble maintenant sera la fondation de la société de demain. Les choix que nous faisons maintenant contribueront à la solidifier ou à la fragiliser. L’intégration des jeunes, et en particulier des jeunes issus de l’immigration est une clé du succès.

L’homme est le plus beau des monuments lorsqu’il se tient debout. »

Asmaël Thériault





Gilbert Dionne Julie Trudel Julie Koskinen Yvon Leclerc Annie Cloutier Andrée et Yvette Rochon Anne-Julie Néron, Co-Porte-Parole JQSI 2014 au Saguenay-Lac-St-Jean Kyoko Vibeke Hirose Inga Maxime Ouellet-Payeur Zulma Maricel Aviles Ramires Mamoutou Dembele Jonathan Lasnier Marcellin Gbazai, Co-Porte-Parole JQSI 2014 au Saguenay-Lac-St-Jean Asmaël Thériault Ann-Frédérik Campagna Mélanie Emond Amanda Robert Mélisande Séguin Alama Yaulema Alima Coulibaly Artsiom Skliar NEYDI YASSMINE JURACAN MORALES Steven Gisa Marjolaine Mondon Audrey Thorn-Grégoire Annick Davignon Jean-Mathieu Chénier, Co-porte-parole des JQSI 2014 dans l'Outaouais Jeannine Condiol Thiaw Cliver Perez Rojas