Appel à la solidarité internationale pour Haïti : apprenons de nos expériences passées !


Dernier ajout : 13 octobre 2016

Appel à la solidarité internationale pour Haïti : apprenons de nos expériences passées !

Suite aux dégâts causés par le passage de l’ouragan Matthew, la plus grande catastrophe à avoir frappé Haïti depuis le séisme du 12 janvier 2010 et dont le pays ne s’est pas encore relevé, la Concertation pour Haïti (CPH) tient à réitérer au peuple haïtien sa solidarité et à exprimer sa sympathie à toutes celles et ceux qui ont été affectés par ce désastre. Une pensée spéciale pour nos partenaires qui sont à pied d’œuvre sur le terrain.

La CPH salue les efforts déployés par les autorités et la société civile haïtiennes pour essayer de limiter les pertes en vies humaines, ainsi que les interventions d’urgence pour rétablir les réseaux de communication, évaluer les dommages et acheminer les premiers secours.

La CPH apprécie les premières manifestations de solidarité de la Ville de Montréal, du Gouvernement du Québec et du Gouvernement du Canada. Haïti a très certainement besoin de l’appui de la communauté internationale, aussi bien gouvernementale que non gouvernementale, pour traverser cette nouvelle épreuve. Les expériences du passé permettent de dégager quelques balises pour que cet appui soit réellement efficace. Comme nous l’avons souligné dans notre mémoire présenté lors de l’examen de l’aide canadienne cet été, nous rappelons que la CPH promeut l’adoption d’un modèle de développement durable, solidaire et inclusif basé sur les droits humains.

L’aide humanitaire, commandée par des situations exceptionnelles, peut être structurante et cette aide d’urgence ne devrait pas être mise en opposition avec l’aide au développement. L’appui international doit donc permettre de renforcer les capacités de l’État haïtien dans la provision des services de base à travers des structures décentralisées, comme par exemple les Centres d’Opération d’Urgence Départementaux (COUD) ainsi que les structures locales nationales déjà en action. Cet appui doit contribuer à consolider rapidement le fonctionnement des institutions publiques, notamment la Direction de la protection civile.

Il faudra bien sûr reconstruire les villes, les maisons et les infrastructures endommagées, mais l’appui international doit aussi viser à contrer la dégradation environnementale et à soutenir le développement de la souveraineté alimentaire d’Haïti en évitant d’accroître la dépendance alimentaire du fait de l’aide. Il faut appuyer et renforcer les initiatives paysannes qui favorisent le développement d’une agriculture résiliente face aux changements climatiques, telle l’agroécologie La CPH invite donc le Gouvernement canadien à continuer de travailler en collaboration avec le Gouvernement haïtien et d’autres donateurs, afin de rencontrer les priorités d’Haïti et d’harmoniser les engagements, dans le respect de la voix de la société civile, de l’agriculture et de l’économie locales.

La CPH invite aussi le public en général à se pencher sur cette tragédie qui vient de frapper Haïti pour prendre la mesure des effets dévastateurs du réchauffement climatique sur les petits États insulaires. À l’aube du prochain rendez-vous international sur les changements climatiques (COP22), il serait opportun de prendre conscience des effets visibles de nos modes de production et de consommation au Nord qui entraînent, dans la foulée de ces dérèglements climatiques à l’échelle mondiale, des dommages importants pour les pays insulaires.

Nous invitons donc le public à contribuer généreusement aux appels à la solidarité pour Haïti, dans cet esprit constructif, en s’appuyant sur des organismes crédibles, bien enracinés dans les communautés et qui soient en mesure de livrer l’aide nécessaire de façon efficiente.

Jean-Claude Icart et Denise Gagnon

Pour information :
AQOCI – Hélène Gobeil
514 871-1086 poste 205

Membres signataires de la Concertation pour Haïti :

1) Alternatives
2) Amnistie internationale Canada francophone
3) Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)
4) Carrefour de solidarité internationale – Sherbrooke (CSI-Sherbrooke)
5) Centre international de solidarité ouvrière (CISO)
6) Centre Justice et Foi
7) Comité de solidarité/Trois-Rivières (CS3R)
8) Développement et Paix
9) Église Unie du Canada
10) Équitas
11) Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec (FTQ)
12) L’Entraide missionnaire (L’EMI)
13) Les YMCA du Québec – Initiatives internationales
14) Société pour le reboisement d’Haïti (SRH)
15) SUCO
16) Terre Sans Frontières (TSF)


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 65 organisations québécoise qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde