Bannière JQSI 2016
Alama Yaulema
Alama Yaulema

Ce n’est pas parce que nous « savons plus » que nous avons le droit de manquer de respect envers notre planète, nos croyances, les animaux qui nous entourent ainsi que les humains.

— Alama Yaulema

Alama Yaulema

Je travaille à la Fondation Minga para la accion rural y la cooperacion (MARCO) sur un projet de restauration des sols et de reboisement. Jeune diplômée en biotechnologie environnementale, je suis très préoccupée par la protection de l’environnement.

Un des grands défis de l’humanité est selon moi de réussir à interpréter, de la meilleure façon, les avancements de la technologie sachant que ce n’est pas parce que nous « savons plus » que nous avons le droit de manquer de respect à notre planète, nos croyances, les animaux qui nous entourent ainsi que les humains.

Alama Yaulema, 24 ans
Lieu de résidence : Riobamba, Équateur





Maxime Ouellet-Payeur Marjolaine Mondon Mélanie Emond Kyoko Vibeke Hirose Inga Artsiom Skliar NEYDI YASSMINE JURACAN MORALES Jonathan Lasnier Audrey Thorn-Grégoire Anne-Julie Néron, Co-Porte-Parole JQSI 2014 au Saguenay-Lac-St-Jean Jean-Mathieu Chénier, Co-porte-parole des JQSI 2014 dans l'Outaouais Yvon Leclerc Amanda Robert Julie Koskinen Alima Coulibaly Annie Cloutier Asmaël Thériault Mélisande Séguin Ann-Frédérik Campagna Cliver Perez Rojas Annick Davignon Jeannine Condiol Thiaw Steven Gisa Julie Trudel Marcellin Gbazai, Co-Porte-Parole JQSI 2014 au Saguenay-Lac-St-Jean Zulma Maricel Aviles Ramires Alama Yaulema Gilbert Dionne Mamoutou Dembele Andrée et Yvette Rochon